Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » L’Etat valide la suppression de deux barrages
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’Etat valide la suppression de deux barrages

Le plan national d’action pour la restauration de la continuité écologique des cours d’eau en France, lancé conjointement par l’Etat et l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques, semble aujourd’hui se concrétiser. En effet, le 13 novembre dernier, le ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno, secrétaire d’état à l’écologie, ont demandé au préfet de la Manche d’éliminer deux barrages. Les ouvrages concernés sont les barrages de Vezins et de la Roche-Qui-Boit, tous deux installés sur la Sélune, fleuve côtier qui se jette en baie du Mont-Saint-Michel.

La secrétaire d’Etat a notamment justifié le non-renouvellement de la concession du barrage de Vezins, en déclarant que « ce barrage présente une impossibilité d’aménagement pour la montaison et dévalaison des poissons migrateurs et en particulier des saumons, alors que la rivière est classée en ce sens ».

Se joignant à l’avis de la Commission locale de l’eau de la Sélune, la mise en œuvre de ces chantiers de démantèlement devra se conformer à un plan d’accompagnement technique et financier des collectivités touchées, établi avec les élus locaux.

Les ONG ont salué cette décision à l’unanimité et ont, par ailleurs, exprimé leur souhait de voir d’autres ouvrages similaires prendre le même chemin. A été mentionné à cet effet le barrage de Poutès, construit sur l’Allier en Haute-Loire. D’après France Nature Environnement (FNE), le rapport Philippart remis au gouvernement en juillet 2009, de même que le Muséum National d’Histoire Naturelle, s’entendent à dire que « la disparition du barrage s’impose ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
pozzy
26 novembre 2009 - 0 h 00 min

C’est marrant quand une paire de mois de cela j’ai entendu parler de ces projets de démantellement j’ai aussitôt pensé à la roche qui boit où je vais régulièrement et aux plans d’eau en amont.

Peu de gens connaissent. C’est un endroit très à part avec une espèse de cabanne en bois sous les arbres dans un creux, assez difficile à trouver.

On y boit, on y grignotte en écoutant des concerts ou en regardant une expo. Quelques tentatives de projection sur écran géant aussi paraît-il. Jamais vu plus de 50 personnes.

Ben j’espère que l’endroit sera maintenu même si sans l’étendue d’eau qu’il borde ce sera moins drôle (possibilté de faire de la barque ou du pédalo)…

Quand à cette région qui se nommme « région des lacs » et comporte une base de loisirs je ne connais pas l’impact de la supression de ces barrages.

Le prochain que je croise avec des écailles sur le dos…

Pozzy


corsica
27 novembre 2009 - 0 h 00 min

c’est triste de penser que certaines personnes attachent plus d’importance à leurs habitudes que la sauvergarde d’une espèce,les saumons étaient là bien avant MR pozzi qui visiblement n’a rien compris au film, pauvre france…….



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
51

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS