Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » L’Afsset a ausculté les éoliennes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’Afsset a ausculté les éoliennes

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) a été saisie en juin 2006 par les ministères en charge de la santé et de l’environnement afin d’évaluer les impacts sanitaires du bruit généré par les éoliennes. Cette demande faisait suite à la recommandation, formulée en mars 2006 par l’Académie nationale de médecine, de prévoir une distance minimale de 1 500 mètres entre les habitations et les éoliennes d’une puissance supérieure à 2,5 MW. L’Afsset vient de rendre public son rapport d’étude ainsi que ses préconisations.

En guise d’avant-propos, le document précise que l’état des lieux national et mondial de la filière éolienne montre que la France dispose déjà d’une des réglementations « les plus protectrices » pour les riverains. Les mauvais esprits pourront dire que, par cette mention, l’Agence souhaitait peut-être exprimer le fait qu’il y avait plus utile à expertiser que le bruit des éoliennes.

Du point de vue de l’étude, l’Afsset indique que dans le cadre de son expertise, les émissions sonores des éoliennes ne génèrent pas de conséquences sanitaires directes sur l’appareil auditif. L’Agence précise : « Aucune donnée sanitaire disponible ne permet d’observer des effets liés à l’exposition aux basses fréquences et aux infrasons générés par ces machines. A l’intérieur des habitations, fenêtres fermées, on ne recense pas de nuisances – ou leurs conséquences sont peu probables au vu du niveau des bruits perçus ». A l’extérieur, il est admis que les émissions sonores peuvent être à l’origine d’une gêne, mais l’Agence tempère cela en précisant que la perception de l’inconfort est souvent liée à : « une perception négative des éoliennes dans le paysage ».

En conclusion, l’Afsset exprime plusieurs recommandations :

- Considérant que la propagation des bruits dépend de plusieurs facteurs locaux (topographie, couverture végétale et conditions climatiques), il n’est pas opportun d’imposer une distance unique entre parcs éoliens et habitations.

- Par contre, il est nécessaire d’établir un cahier des charges permettant d’étudier au cas par cas l’impact acoustique des parcs éoliens.

- Enfin, il faut rendre disponible en mairie la cartographie de la zone d’impact des éoliennes.

Cette demande d’étude par les pouvoirs publics démontre, une fois de plus, avec quel soin est abordée en France la mise en production de l’énergie éolienne ; on ne peut que se féliciter d’un tel zèle et espérer que le déploiement des autres outils industriels feront bientôt l’objet d’autant d’attention.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 03 avril 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
CONCHITA94
4 avril 2008 - 0 h 00 min

J’habitte au plessis trévise . La ligne de chemin de fer, passe, je pense, à au moins 6KM de chez moi . Quand le vent est dans une certaine direction j’entends tous les trains !!! Et que dire de la 104 aux heures de pointe???? ou de la N4 . et tous ces dérangements sont anti économies d’énergie et nuisent à la Planète . Pauvres Eoliennes ? De plus je les trouvent belles!!!


patou
4 avril 2008 - 0 h 00 min

J’enrage de lire des choses pareilles .Alors que les antennes relais de téléphonie mobile et les pylones de hautes tension sont hyper dangereux pour la santé et très laids , défigurant nos campagnes , il y a des esprits chagrins qui se consacre à dénigrer ces objets graciles et bienfaisant pour la nature….Que l’on règlemente l’installation des pylones d’antennes par rapport aux habitations et aux écoles et que l’on empêche les habitations sous les lignes HT après on s’occupera des éoliennes !


CONCHITA94
4 avril 2008 - 0 h 00 min

Tout à fait d’accord avec vous Patou . Je voulais aussi parler des antennes et des pylônes edf . Pourquoi ne pas détruires les moulins à vents????


AF
6 avril 2008 - 0 h 00 min

Charmant! Quand on habite à proximité d’une éolienne, il faut donc rester chez soi, portes et fen^tres fermées!!!!!Bonjour la détente et les barbecues au salon !


pol
6 avril 2008 - 0 h 00 min

L’article et l’étude ne disent pas cela… Il ne faut pas interpréter les choses comme on a envie.
Ce qui est clair c’est que l’on impose aux éoliennes des contraintes que l’on n’impose pas à d’autres éléments bien plus bruyants et bien plus polluants


Rital28
6 avril 2008 - 0 h 00 min

Tout à fait d’accord avec Patou. Je rajouterai même qu’il serait bien plus constructif de s’attaquer aux nuisances sonores à proximité des voies à grande circulation (contrôles drastiques du niveau sonore émanant des motos par exemple)ainsi qu’aux agressions visuelles des panneaux publicitaires dont l’accumulation à l’approche de certaines zones urbaines frise le délire.


Euskalion
7 avril 2008 - 0 h 00 min

Je vois que tu vis près d’une éolienne… soit.

Moi, je vis à 25 m d’une Antenne-relais qu’on a installé il y a dix ans près de ma maison en daignant à peine répondre à une pétition qui engageait la presque-totalité des riverains contre cette nuisance.
Je vis aussi en bordure d’une départementale hyper-passante et hyper-bruyante où tu as déjà peut-être eu l’occasion de passer (à Anglet, côte basque) dont ma maison (1870) a toujours subi le bruit des voitures (sans compter les autres pollutions).
Je ne suis pas le plus à plaindre, mais toi encore moins. Si on me promettait une éolienne à la place de la route à bagnoles et de l’antenne-relais, je dirais tout de suite oui.
Et toi, tu préfèrerais une centrale nucléaire près de chez toi ? Il paraît que c’est moins bruyant…

Salutations


pvirlo
14 avril 2008 - 0 h 00 min

Cette histoire d’éoliennes c’est beaucoup de bruit pour rien !!!
Je connais le parc éolien d’Avignonet Lauragais et à moins d’être au pied des machines, le bruit le plus gênant quend elles tournent est celui du vent … alors pas de quoi fouetter un chat. Par contre, j’habite dans un endroit plutot calme en ville mais, j’entends quand même les avions les trains et l’autoroute lors des belles soirées d »été pour moi c’est plutot du bruit de fond mais quand on est à coté, ça doit être une autre histoire.


alaincollet
16 avril 2008 - 0 h 00 min

LECLERC qui est une des enseignes les performantes en matière de concurrence et donc de « grignotage » de part de marché, n’allait pas manquer de s’engouffrer dans la niche financière du solaire electrovoltaïque. En effet l’état a décidé de faire payer aux consommateurs d’électricité le poids de l’investissement de particuliers ou de société privées dans cette technologie qui produit un courant dont le coût est 20 fois plus élevé que celui du nucléaire ou de l’hydraulique. On a tout pour produire du courant pas cher en France, mais on va tout faire pour que des intérêts particuliers ou idéologiques, passent avant l’intérêt général. Dramatique pour ceux qui peinent à se chauffer….



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
106

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS