Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Gaz russe : l’Ukraine fait monter la pression
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Gaz russe : l’Ukraine fait monter la pression

D’après l’Agence russe d’information internationale, RIA Novosti, le groupe énergétique ukrainien Naftogaz a informé le géant gazier Gazprom de son intention de réduire de 60 millions de m3 par jour la part du gaz naturel russe qui transite, via ses infrastructures, vers l’Union Européenne.

Actuellement 80 % du gaz russe sont acheminés en Europe par le territoire ukrainien, soit plus de 350 millions de m3 par jour. Depuis le début de la semaine, un bras de fer est de nouveaux en cours entre l’Ukraine et la Russie, Gazprom ayant réduit de 50 % sa fourniture de gaz à l’Ukraine suite à des arriérés financiers estimés à 600 millions de dollars.

Début 2006, un conflit similaire entre les deux pays avait déjà perturbé les approvisionnements de l’Union Européenne, la stratégie ukrainienne de blocage s’était alors avérée payante et les pressions européennes avaient accéléré la réalisation d’un compromis. Nul doute que cette nouvelle action de l’Ukraine devrait à nouveau être efficace ; un quart du gaz consommé par l’Union européenne provenant de Russie.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
26

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS