Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Fukushima, 300 tonnes d’eau contaminée par jour dans le Pacifique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Fukushima, 300 tonnes d’eau contaminée par jour dans le Pacifique

La centrale de Fukushima Daiichi au Japon

Après Tchernobyl, s’il fallait une nouvelle preuve qu’une catastrophe nucléaire ne se règle pas en quelques jours, ni quelques semaines mais en années, les suites de la catastrophe de Fukushima Daiichi au Japon en sont hélas une parfaite illustration. Plus de deux ans après le tsunami et le tremblement de terre qui ont fait perdre le contrôle de quatre des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima, il apparait de plus en plus clairement que des rejets radioactifs  quotidiens sont toujours de mise.

En avril 2013, la société Tokyo Electric Power Company (Tepco) qui gère la centrale avait dû admettre la fuite de deux réservoirs d’eau radioactive. Selon L’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) (1), ces réservoirs font partie d’un ensemble comprenant au total sept réservoirs contenant environ 30 000 m3 d’eau radioactive. Toujours selon l’IRSN : « Les volumes d’eaux contaminées sur le site de Fukushima seraient estimés à plusieurs centaines de milliers de mètre-cube ».

Chaque réacteur nécessite toujours une injection d’eau en continue afin d’éviter la surchauffe de leur cœur. Si l’on ajoute à ces injections d’eau les eaux naturelles qui proviennent soit directement des pluies soit des nappes phréatiques, ce sont au moins 700 m3 d’eau qui devraient être récupérés et traités chaque jour.

En juillet 2013, Tepco a indiqué avoir détecté une « très forte » augmentation de la contamination dans un forage (une teneur en césiums 134 et 137 de respectivement 11 000 et 22 000 Bq/l). Ce forage se situe au bord de l’océan et à proximité des réacteurs 1 et 2, il fait partie d’un ensemble de forages destiné à mesurer quotidiennement les niveaux de radioactivité dans le sous-sol et de tenter de déterminer l’origine des fuites.

La semaine dernière, le gouvernement japonais a reconnu l’existence de fuites radioactives vers l’océan et, un responsable du ministère de l’Industrie a déclaré, selon l’agence de presse Reuters, qu’il pensait que les volumes d’eau contaminés  vers le Pacifique étaient de l’ordre de 300 tonnes par jour. Face à cela, le gouvernement japonais semble vouloir agir pour tenter de limiter les rejets. Il a annoncé vouloir aider l’entreprise Tepco pour mettre un terme à ce qu’il qualifie de situation d’urgence.

1-      L’IRSN est un établissement public à caractère industriel et commercial. Il est l’expert public français en matière de recherche et d’expertise sur les risques nucléaires et radiologiques.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 15 août 2013 à 11:35

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Eau-la-la
13 septembre 2013 - 11 h 09 min

Sur le rivage de Fukushima, SE DRESSE UNE STÈLE vieille de milliers d’années.
Sur cette stèle est écrite une supplique qui prie de ne JAMAIS CONSTRUIRE SUR CE RIVAGE QUI EST EXTRÊMEMENT DANGEREUX.
Mais les apprentis sorciers se croient supérieurs à ceux qui ont expérimenté l’horreur.
Divers tsunami fort anciens, dont une vague de …36 mètres de haut ont été recensés par le passé sur ce rivage. Imaginez, même sans photos satellite, ce que ces peuples ont vécu alors ?
Pourquoi ne pas construire une université, un hôpital, sur les ruines de Pompéi?
C’est du même ordre.
Et les permis de bâtir accordés sur des zones inondables sont aussi des hérésies, mais l’argent…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1616

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS