Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Fin des avantages fiscaux pour les agrocarburants
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Fin des avantages fiscaux pour les agrocarburants

A l’occasion des discussions orchestrées autour du Grenelle de l’environnement, la Commission des Finances de l’Assemblée nationale a confirmé dans le cadre du projet de budget 2009 la suppression, à l’horizon 2012, des avantages fiscaux dont bénéficient les agrocarburants. A cette date, ceux-ci seront soumis à la TIPP (Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers), à l’instar des supercarburants sans plomb (95 et 98) et gazole.

France Nature Environnement (FNE) a applaudi « l’abandon de la fiscalité privilégiée pour les agrocarburants », mettant en avant les dérives liées à cette production qui concurrence les besoins alimentaires mondiaux. Un rapport publié par la Banque mondiale en juillet dernier appuyait cette position attribuant à 75 % l’impact des biocarburants sur la hausse des prix alimentaires de ces dernières années.

Si, comme le souligne FNE, cette décision est un pas encourageant vers la prise de conscience des dangers qu’implique l’engouement pour les agrocarburants, le gouvernement français ne semble toujours pas remettre en question l’engagement pris dans le cadre de l’Union européenne d’introduire 10 % d’agrocarburants dans l’essence et le gazole d’ici 2020. Ainsi, Nicolas Sarkozy a récemment affirmé lors du Salon de l’automobile à Paris que plusieurs pompes de supercarburants commenceraient à être remplacées courant 2009 par des E10, du super intégrant 10 % d’éthanol. Le président français a par ailleurs ajouté que les voitures dites « flex-fuel », fonctionnant indifféremment à l’E85 (85 % d’éthanol pour 15 % d’essence) ou au super, seraient exonérées de malus.

Pour l’heure, les rares personnes à avoir investi dans des véhicules convertis aux biocarburants, et ce malgré la faible disponibilité des pompes d’approvisionnement, sont les grands perdants de cette défiscalisation. Ils peuvent dès à présent tirer un trait sur l’amortissement de leur investissement de départ par les gains réalisés à la pompe.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 octobre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
omsb
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

Les mesures prises sont toujours contrebalancées par d’autres: en janvier, il nous faudra tous rouler avec les lumières allumées. On sait que ça fait dépenser plus de carburant, et que chez nous, ce n’est nécessaire qu’une petite dizaine de jours par an. Les cosntructeurs font de plus en plus de 4X4, qui polluent un max, et on ne leur dit rien. C’est toujours le même couillon qui paye, et en plus, dans le cas du 4X4, son irresponsablilité, à ce couillon, lui est tartinée sur la figure. Il faut surtout se servir moins de la voiture, pour des sorties où l’on profite de l’espace de la voiture, soit pour des gens soit pour des transports de matos, et arrêter de s’en servir n’importe comment, pour aller chercher le pain ou les gosses à l’école, à deux pas, les enfants peuvent marcher aussi un peu, ce pour les individus, et en plus, il faut une politique exigente pour les insdustriels, qu’ils cessent de vendre n’importe quoi. Mais le sacrosaint libéralisme est par-dessus la santé du monde…


cromagnon
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

Encore un bel exemple de mesures prises sans réfléchir par les têtes pensantes payées pour réfléchir !!!


alice
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

Je suis novice en matière d’écologie,
mais je pense que tant qu’il restera un seul être au monde encore affamé,nous serons dans l’obligation morale de n’utiliser la terre et ce qu’elle produit pour le nourrir


tontonflingueur
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

la seule solution pour sortir du débat tipp ou pas c’est de flinguer en place publique (après jugement bien sur) les escrocs qui spéculent héhonteusement sur le pétrole, le mil, le blé, le riz ,le mais et toute matières premires nécessaire au monde
après une dizaine déxécution retransmises sur le journal de 20h la crise sera finie…


melodie
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

Bonjour,

À partir de l’an prochain, nous pourrons acheter des véhicules à air comprimés:
http://www.mdi.lu/index.php

Guy NÈGRE, le concepteur des voitures à air comprimé est plus en avance que les inventeurs du moteur Quasiturbine:
http://quasiturbine.promci.qc.ca/

Bien sûr de l’énergie est nécessaire pour produire de l’air comprimé, quand à la quasiturbine, elle offrirait un rendement 5 fois supérieur à celui des moteurs à piston… tout ceci est donc à suivre avec attention.


joëlle
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

Ouf, Voilà un bon retour en arrière Car outre le fait que les nécro carburants font augmenter le prix des aliments que les plus pauvres ne peuvent plus payer, il ne faut pas oublier qu’on pollue pour les cultiver, et qu’ensuite, ils polluent quand on les emploie.


momoloulou2401
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

Je dis tant mieux car on s’aperçoit à présent que les agrocarburants génèrent d’une part une hausse des prix des céréales et d’autre part la faim dans les pays en voie de développement. C’est une aberration. Tout pour la voiture, non ; il faut revenir à des recherches sur les voitures électriques ou autre mais pas aux biocarburants !


sophie_diane37
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

dans notre société on ne peut plus vivre sans énergie, on ne peut plus aller travailler sans énergie!
Les voitures électriques mettent du temps à sortir!
Alors on va nous taxer sur les agrocarburants il faut bien pomper ceux qui travaillent!!!
On ne va pas me faire croire que ce qu’on cultive chez nous servirai à nourrir les pays pauvres!
Ils achèteraient vraiment leur alimentation chez nous?
Quand on ne va plus pouvoir payer notre énergie pour aller travailler et bien on vivra au chômage au crocher de notre société qui va descidément de plus en plus mal et qui ne supporte pas qu’on puisse évoluer sans taxer!

Taxer taxer il n’y a que ce mot en bouche!


Tam biêt
18 octobre 2008 - 0 h 00 min

Il était évident que les biocarburants allaient affamer encore plus ceux qui avaient déjà faim en leur enlevant leurs cultures vivrières. (de nombreux copains écolos se sont fâchés « tout rouge » lorsque j’ai émis cette idée « farfelue », dès le début de l’engoument pour cette « solution !!!??? »). Cela s’est déjà produit à diverses époques et pour cultiver des produits dont les pays riches ont besoin (y compris hélas, les plantes médicinales). Ce n’est certainement pas animée par de bons sentiments que la banque mondiale met un frein à l’expansion des biocarburants. Il est facile de percevoir d’autres motivations. Hen gap lay!!!= Tam biêt= A bientôt!!
(Où en est-on des projets grandioses de 7O% de production agricole par OGM au V.N.?


claude
19 octobre 2008 - 0 h 00 min

A l’instar de la FNE, je ne ressents aucune colère à cette nouvelle. Que certains ne puissent amortir leur investissement, est regrettable. Est-ce que cela ne fait pas partie du jeu. Ils ont cru à la poule aux oeufs d’or. D’autres sont venus cassé le joujou. Car, en fait, un agrocarburant cultivé dans un domaine agricole cohérent (agriculture biologique ou biodynamique) , pourquoi pas. Mais le pari que ce carburant puisse devenir généralité, c’était à coup sûr, ouvrir la porte à l’agriculture productivite, technicienne et chimique, donc une activité idéale pour que le gouvernement puisse y récpérer des impôts.


mimigi61
20 octobre 2008 - 0 h 00 min

bonjour
je suis un gros couillon de possesseur de 4X4 et je n’utilise ma voiture que pour aller le we à la campagne pour faire courir mes chiens (en plus je suis aussi un gros couillon plein de tunes et avec des chiens qui crottent !). Je sors du salon de l’auto où j’étais très content d’avoir vu un prototype de 4X4 fonctionnant au « bio-power » dont la sortie était prévue en 2010. Chouette, j’allais pouvoir changer de voiture et acheter une voiture propre (contrairement aux voitures hybrides qui n’ont qu’une autonomie de 30 km avec leur batterie). Aujourd’hui, on tape sur les bio-carburants qui affament la planète, soit. Mais personne ne suggère de produire du bio-carburant en valorisant les déchets… ce qui permettrait aux gros couillons de continuer à se faire plaisir avec leur 4X4 car il ne faut pas oublier que, compte tenu des entraves en tout genre qu’on nous fait subir au nom de tout et de rien, la voiture peut aussi être un plaisir…
bonne journée : je vais prendre le métro comme tous les jours, trier mes déchets comme tous les jours, acheter ma viande et mes légumes chez l’agriculture du coin comme tout le temps, etc…


laticia
20 octobre 2008 - 0 h 00 min

tant que chacun restera dans son coin avec sa petite voix, le résultat sera nul.
Il devient urgent de comprendre que l’union fait la force, particuliers et divers associations ENSEMBLE et médias en MEME TEMPS sont les seuls moyens d’aboutir. Tant que chacun voudra tirer la couverture à soi, ça ne marchera pas.
La preuve, tout est fait afin de développer l’individualisme car la solidarité fait peur aux « gros »



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
41

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS