Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Facture d’électricité : 50 % de hausse d’ici 2020
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Facture d’électricité : 50 % de hausse d’ici 2020

Dans le prolongement du rapport de la Cour des Comptes sur « Les coûts de la filière électronucléaire », une commission d’enquête du Sénat a dressé un état des lieux du système électrique français et du coût réel de l’électricité. En 2005, la France était le pays de l’Union européenne dont la facture moyenne électrique des ménages était la plus élevée.

Globalement, la consommation finale d’électricité continue à croître en France, mais à un rythme moins soutenu. Ce ralentissement général dissimule toutefois des tendances très variables d’un secteur à l’autre. Ainsi, si la consommation finale du secteur industriel a augmenté de 5 % entre 1990 et 2010, celle du secteur résidentiel-tertiel a connu un pic de plus de 70 %. Cette augmentation s’explique notamment par la diffusion du chauffage électrique, lequel complique le dimensionnement d’un système électrique susceptible de soutenir un pic de consommation atteint que quelques heures par an.

Programme de maintenance de centrales vieillissantes, coût des travaux de sûreté post-Fukushima etc., les investissements nécessaires ont été estimés à 72,9 milliards d’euros par la Cour des Comptes, soit les trois quarts du coût de construction historique des centrales.

Le rapport a envisagé 3 scénarios d’évolution du poids futur des diverses sources d’énergies (1) dans le mixte énergétique en fonction de la stratégie nucléaire adoptée (sortie rapide du nucléaire avec la limitation à 40 ans de la durée de vie des réacteurs ; bouquet électrique mixte avec un remplacement des réacteurs de 2ème génération au bout de 45 à 50 ans d’exploitation par un petit nombre d’EPR ; maintien du nucléaire à moyen et long terme, avec un remplacement des centrales actuelles par des technologies de nouvelles générations). Or, comme l’a souligné la Cour des Comptes, « ne pas prendre de décision revient à faire un choix, celui de faire durer le parc (nucléaire) actuel au-delà de 40 ans ».

Qu’ils soient dirigés vers le nucléaire ou les énergies renouvelables, d’importants investissements semblent aujourd’hui incontournables pour la France, qui après avoir fait le choix du nucléaire doit aujourd’hui assumer un parc nucléaire vieillissant. Selon les projections réalisées par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), la facture annuelle d’électricité d’un ménage français passera de 874 euros en 2011 à 1125 euros en 2016 et 1307 euros en 2020. Cela représenterait une hausse d’environ 50 % d’ici 2020.

Cécile Cassier
1- Nucléaire EPR, solaire, éolienne, hydraulique, autre renouvelable (biomasse …), thermique fossile.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 juillet 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Krishnamurti
22 juillet 2012 - 0 h 00 min

A ce compte là, les géants électrique et nucléaire vont s’écrouler sous leur poids. Je prédis un nouveau boom de l’installation de panneaux solaires… Alors autant arrêter le massacre tout de suite. Non?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
45

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS