Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Enquête Ademe : les préoccupations environnementales au second plan des français à l’aune de la crise
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :










Enquête Ademe : les préoccupations environnementales au second plan des français à l’aune de la crise

Les préoccupations environnementales au second plan des français

Les préoccupations environnementales au second plan des français

Selon l’Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie, une étude publiée en janvier 2014 révèle que les français sont davantage concernés par des préoccupations économiques plutôt environnementales. Les principaux chiffres à retenir.

Un contexte de crise
Cette étude présente les principaux résultats des enquêtes effectuées en 2012 et 2013. Premier apprentissage : en période de crise économique, les inquiétudes se cristallisent principalement autour de la perte de son emploi ou de son logement. « Après la forte percée des préoccupations environnementales en 2007, les préoccupations économiques reviennent sur le devant de la scène. Pour autant, l’environnement n’a pas disparu de l’esprit des Français, qui donnent une place importante à la question du changement climatique et expriment des attentes fortes dans le domaine des économies d’énergie. Par ailleurs, ils développent de nouvelles pratiques de consommation qui pourraient avoir des incidences positives sur l’environnement », explique le document.

Une population sensibilisée au réchauffement climatique et énergies renouvelables
Pollution de l’eau, pollution de l’air, dégradation de la faune et la flore, réchauffement climatique sont les thèmes environnementaux principaux considérés par les ménages français. Selon cette étude, 45% des personnes interrogés estiment trouvent qu’on ne parle pas assez du changement climatique et 73% estiment que la priorité du gouvernement doit être d’orienter l’économie vers des activités industrielles qui préservent l’environnement.
Aussi, les énergies renouvelables sont bien perçues : 57% des opinions sont tout à fait favorables au développement des énergies renouvelables en 2013. Parmi celles-ci, les énergies solaire et éolienne tirent leur épingle du jeu et sont considérées comme des énergies d’avenir.

Les travaux de rénovation encore à la peine
La crise incité les ménages à réduire leurs dépenses dont notamment leur facture énergétique. Ils sont 64 % en 2012 à citer «l’augmentation du coût des énergies » comme incitation principale à la réduction de leur consommation d’énergie. Pour faire des économies, les « éco-gestes » se développent : prendre une douche plutôt que bain, éteindre la lumière en sortant d’une pièce, tri des déchets…

Engager des travaux de rénovation énergétique n’est en revanche envisagé que pour 16 % des ménages. « La motivation première du passage à l’acte reste la recherche d’économies sur la facture énergétique (34% des répondants la citent en premier critère depuis 2007). Obtenir une meilleure isolation thermique arrive maintenant en seconde position (29 %) au détriment de l’item « améliorer le confort de son habitat » (24%). »
Premier argument avancé qui bloque le développement de ces travaux : le financement. Le recours à des aides reste un déclencheur de l’investissement : le crédit d’impôt développement durable (CIDD) reste de loin l’aide financière jugée la plus utile, suivi par la TVA à taux réduit.

Enfin, cette étude révèle l’évolution des modes de consommation au niveau alimentaire. Les ménages déclarent à 76 % veiller à acheter des légumes locaux et de saison contre 67 % l’année dernière. Manger davantage local et de saison est un signe intéressant de la prise en compte des questions environnementales.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Deborah (voir la biographie)
le 19 février 2014 à 07:00

73 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Gérard Mauget
19 février 2014 - 21 h 33 min

j’ai bien apprécié la recherche globale d’économies sur nos factures énergétiques;
il serait intéressant de connaitre l’avis des consommateurs sur l’ineluctable hausse des couts induits par les énergies renouvelables lesquelles ne peuvent exister qu’avec de l’argent public, c’est à dire le nôtre.
Je remarque d’ailleurs que personne ne parle de l’intéressante initiative de Que Choisir qui a permi de réduire ma facture de gaz de 15%.
Tout ceci me laisse perplexe si je mets de coté les effets de mode et la propagande écologiste.


Sibylline – Faune marine
20 février 2014 - 1 h 03 min

Les énergies renouvelables… et notamment les éoliennes offshore, vaste programme

http://sibylline.free.fr/index.php/education/mal-a-la-france#eoliennes_offshore


Thierry
20 février 2014 - 11 h 38 min

Parmi les travaux de rénovation énergétique, il y a beaucoup de petites choses qui font faire d’importantes économies et ne nécessitant pas de débourser les budgets des installations éoliennes ou solaires. Je fais 25% d’économie en remplaçant mes fenêtres, 30% avec l’isolation de la toiture, 15% avec un bardage extérieur…
http://isolation.skynetblogs.be/


open-dream.org
24 février 2014 - 0 h 59 min

C’est fou comme chaque fois qu’il y a un problème c’est la faute des écolos ?
La hausse du coût de l’énergie est due à sa raréfaction et la spéculation qui vient renforcer le phénomène.
Il n’y a de toute façon pas d’autre voie que le renouvelable, tout le reste étant intrinsèquement limité !
http://www.open-dream.org


SolteQ Energies France
27 février 2014 - 12 h 02 min

Nous avons les solutions pour tout type d’installation éléctrique, nous sommes une société allemande pour les energies renouvelable. Installé depuis peu en France pour dévélopper nos produits, nous avons un mal fou de faire comprendre qu’une toiture complete en tuiles solaire produit à moindre coût plus (200%) que les panneaux solaires classiques et qu’en plus ce n’est pas jolie à voir.
Je vous invite de consulter notre site http://www.solteq.eu ou moi directement.
Cordialement…SolteQ….


sd
1 mars 2014 - 20 h 46 min

Et surtout, la mise en place d’une obligation de résultat pour les artisans est à prévoir, j’en fais les frais encore actuellement. Des bons matériaux mal installés ne servent à rien. Cet investissement sans résultat est catastrophique financièrement. Je n’ai aucun recours à part la voie de la justice (+ de sous encore).



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2369

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS