Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Elévation modérée de la radioactivité dans l’air en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Elévation modérée de la radioactivité dans l’air en France

Le 4 octobre dernier, EDF a signalé à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et à l’IRSN (1) le dépassement du seuil de 2 mBq/m3 (2), applicable à l’indice de radioactivité bêta globale, dans plusieurs stations de prélèvements d’aérosols (3) sur filtres, installées autour de ses centrales nucléaires. Alerté, l’IRSN a également réalisé des mesures par spectrométrie gamma sur des prélèvements d’aérosols, collectés via son réseau de surveillance radiologique « OPERA-Air » (4). L’institut a conclu que les activités des radionucléides émetteurs gamma artificiels étaient à des niveaux habituels. En revanche, les activités en plomb 210 se sont révélées 5 à 7 fois supérieures aux valeurs habituelles.

Selon l’IRSN, la cause vraisemblable de cette élévation de l’activité radioactive est d’ordre météorologique. En effet, au cours de la semaine du 26 septembre au 2 octobre 2011, un puissant anticyclone, centré sur la France, a généré une grande stabilité de l’air sur la majeure partie de l’Europe. L’absence de vent et de nuages, associée à des températures diurnes nettement supérieures aux normales saisonnières, ont entraîné une stratification thermique. Or, en limitant la dispersion des polluants atmosphériques émis dans les basses couches, ce phénomène est propice à des épisodes de pollution et des niveaux de concentrations en hausse.

Gaz radioactif naturel émis par le sol, le radon 222, lorsqu’il se désintègre, donne naissance à divers radionucléides particulaires, dont le plomb 210. Ceux-ci se dispersent dans l’air au gré des conditions météorologiques. Lors de périodes d’inversion de température dans les basses couches de l’atmosphère, phénomène observé fin septembre, cette dispersion est mal assurée. Dans ce cas, les radionucléides peuvent s’accumuler dans ces basses couches, à l’instar des particules fines de l’air.

Par le passé, des élévations de l’activité bêta globale dans les aérosols en France ont déjà été détectées, notamment au début du mois de février 2006. Là encore, cet épisode était dû aux mauvaises conditions de dispersion dans les basses couches de l’atmosphère.

Cécile Cassier
1- Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire.  

2- Le Becquerel ou Bq est l’unité de mesure, légale et internationale, utilisée pour la radioactivité. Le Bq est égal à une désintégration par seconde. Dès lors, l’unité μBq/m3 d’air correspond à « la désintégration d’un atome radioactif par seconde dans un million de mètre cube d’air » (source IRSN).

3- Le terme aérosol désigne les particules en suspension dans l’air.

4- Composé de plus de 51 stations, dont 32 à proximité des installations nucléaires, le réseau de prélèvements OPERA-Air suit quotidiennement la radioactivité des aérosols. Il permet également d’évaluer l’ampleur d’un rejet radioactif accidentel dans l’atmosphère.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 octobre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
30 octobre 2011 - 0 h 00 min

qui peut encore accorder créance à edf, areva ?
Seule la Criirad est digne de foi, car indépendante.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
37

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS