Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Electricité : on devrait passer l’hiver
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  4. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  5. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Electricité : on devrait passer l’hiver

Ligne electrique

Photo : Stéphane Harter – légende : poste de Moulaine-Aubange (54)

A chaque nouvelle entrée dans l’hiver, la question de la résistance du réseau électrique français et au-delà européen se pose. Au mois de novembre,  Réseau de transport d’électricité (RTE) (1) a publié son avis et ses prévisions à court terme pour l’hiver 2013-2014 et à moyen terme pour les hivers suivants. En ce qui concerne les mois à venir, RTE est plutôt optimiste et qualifie l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité pour la France continentale de « satisfaisant ».

Les risques d’un déséquilibre qui entrainerait une rupture d’alimentation à moyenne ou grande échelle apparaissent lors des pics de consommation hivernaux, généralement vers 19 h lors de périodes de froid intense. A ce niveau, la faiblesse du système français est en grande partie due à la part très importante des chauffages électriques. Selon  RTE, chaque baisse de 1 degré Celsius de la température extérieure entraine une consommation supplémentaire de 2 300 MW soit l’équivalent de deux fois la consommation de la ville de Marseille.

Pour RTE, le premier élément rassurant est une disponibilité de la production en hausse de 1 300 MW par rapport à l’hiver dernier. Quant au deuxième élément, ce sont les capacités d’importation en cas de grand froid qui se situent entre 7 300 MW et 9 100 MW.

Pour ce qui est de l’évolution à moyen terme, RTE est beaucoup moins optimiste avec notamment une forte préoccupation à partir de l’hiver 2016. Ainsi RTE considère que : « la vigilance reste de rigueur à compter de 2016 et au-delà. La situation se dégrade avec une forte baisse des marges de sécurité à cet horizon. Une vague de froid intense comparable à celle de février 2012 conduirait à un risque de rupture d’approvisionnement ».

Si RTE apparait serein sur la situation court terme de la France, le problème pourrait venir du niveau européen. Selon l’Observatoire européen des marchés de l’énergie publié par la société Capgemini, la multiplication de la fermeture des centrales à gaz pourrait créer des difficultés à passer les pics de consommation hivernaux. Les centrales à gaz sont depuis quelques temps victimes des subventions aux énergies renouvelables ainsi que des prix bas du charbon et les opérateurs annoncent chaque mois de nouvelles fermetures. Avec l’hydraulique, les centrales à gaz sont les seules à pouvoir réagir en quelques minutes à une hausse rapide de la demande.

1- RTE est le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français. Entreprise de service public, il a pour mission l’exploitation, la maintenance et le développement du réseau haute et très haute tension. Il est garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 03 décembre 2013 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
open-dream.org
5 décembre 2013 - 14 h 49 min

Et c’est reparti (voir http://www.univers-nature.com/actualite/transition-energetique-un-cout-colossal-pour-les-europeens-64719.html), il faut trouver des boucs émissaires, je cite « victimes des subventions aux énergies renouvelables », je renvoie aux critiques des irresponsables-écolos-chevelus de l’époque des décisions du « tout nucléaire », où il était question, hormis les problèmes de sécurité, de la fragilité des centrales nucléaires vis à vis des fluctuations de la demande, faux problème était la réponse de l’époque, et bien nous y sommes. Les vrais responsables sont ceux qui ont promu le tout électrique / nucléaire, tout en négociant avec les pétroliers une compensation sous forme d’incitation aux moteurs diesels. Messieurs, prenez vos responsabilités, si nous en sommes là aujourd’hui, cela n’est certainement pas dû aux énergies renouvelables et leurs promoteurs.
http://www.open-dream.org


Didier
5 décembre 2013 - 20 h 58 min

avec le réchauffement climatique ça devrait s’arranger lol !






à lire aussi
     
Flux RSS