Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Eclairer intelligemment pour économiser l’énergie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Eclairer intelligemment pour économiser l’énergie

S’il est aisé de veiller à éteindre la lumière lorsque l’on quitte une pièce, la démarche est nettement moins évidente dès lors qu’elle s’applique à des lieux à grande échelle, accessibles au grand public. Zones de passage par excellence, les gares, aéroports et autres complexes sont ainsi à l’origine d’un important gaspillage énergétique généré par la nécessité d’assurer un minimum de confort aux usagers. Aussi, jusqu’à récemment, il apparaissait pour le moins délicat d’adapter l’éclairage en fonction de facteurs aussi aléatoires que la fréquentation du public ou les variations d’intensité de la luminosité naturelle.

Six employés de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle ont pourtant relevé le défi. Grâce à une connaissance précise des infrastructures et de leur agencement, ils sont parvenus à mettre au point une application informatique permettant aux exploitants de visualiser en temps réel les consommations d’énergie des aérogares A, B, C et D du terminal 2. Réalisé à partir d’une Gestion Technique Centralisée préexistante, le système est en mesure d’évaluer les consommations électriques des différentes zones d’éclairage des aérogares ciblés et de les comparer à des courbes de référence. Sa double fonctionnalité en fait également un utile outil de régulation, capable d’adapter tout au long de la journée l’éclairage selon le taux d’occupation constaté et l’ensoleillement extérieur.

Selon Aéroports de Paris (ADP), le système aurait déjà fait ses preuves et devrait permettre une économie de l’ordre de 100 000 euros pour l’année 2008. A la lumière de ce succès, les six initiateurs du projet prévoient à terme d’étendre le dispositif aux autres secteurs énergivores que constituent les divers équipements (tri bagage, mâts d’éclairage, tapis roulants, ascenseurs…) ainsi que les installations de climatisation et de chauffage. En ordre d’importance, les équipements représenteraient 40 % de la consommation globale alors que la combinaison climatisation/chauffage et l’éclairage pèseraient respectivement à mesure de 30 % sur la facture finale.

Ouvrant une voie prometteuse, ce type d’initiative pourrait s’avérer à un atout majeur pour la gestion de l’éclairage au sein de structures ouvertes au public et très énergivores, à l’image des grandes gares, stations de métro et autres supermarchés dont les pics de fréquentation peuvent être très variables.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
luxpro
31 octobre 2008 - 0 h 00 min

Que dire après une telle réussite à part bravo …
… peut être se demandé d’où viennent ses chiffres.
Si comme nous le pensons la comparaison des consommations c’est faite entre les chiffres de novembre 2007 et ceux de novembre 2008, nous pensons que nous avons le droit à un rectificatif.

Notre société Lux Pro Eclairage à réalisé, l’étude, la fourniture et l’installation des nouveaux appareils d’éclairages basses consommations à très longue durée de vie, fin décembre 2007 sur les plafonds de l’aérogare 2A. Cette réalisation à permis de générer des économies d’énergies estimé à 635 000 kWh/an.
Nous avons aussi mené pour ADP l’étude pour la réalisation du même éclairage sur l’aérogare 2D. Le chantier après étude, remise des plans d’implantations et repérage des armoires d’alimentation « ceci gratuitement » n’a pas été réalisé par notre société … mais à été réalisé il y a peu de temps.

Le calcul serait donc 635 000 kWh d’économie sur l’éclairage de l’aérogare 2A + environ 635 000 kWh d’économie d’énergie sur l’éclairage de l’aérogare 2D.
Ces deux chantiers ont permis de réaliser environs 1 270 000 kWh sur un an.

Nous ne voulons pas minimiser le travail d’ADP mais rendons à rendons à César ce qui est à César !!!
Lux Pro Eclairage a fait aussi des propositions pour diminuer la consommation d’énergie sur l’éclairage fluorescent par des tubes LED permettant plus de 70% d’économie d’énergie. Cette proposition permettait en plus de mettre en sécurité les passerelles et pré-passerelles sous douane. Pour les personnes qui connaissant bien l’aérogare 2 A les tubes fluorescent non pas de protection et facilement atteignable.
Imaginé un seul instant une personne mal intentionné détachant un tube fluorescent à l’entré de l’avion, le cassant …. Je vous laisse imaginer la suite.


biomip11
2 novembre 2008 - 0 h 00 min

Et pourquoi éclairer les routes et rues la nuit quand personne ne s’y trouve. Des villages entiers, des monuments etc sont éclairés toute la nuit sans raison aucune. Et qui paie? Les habitants bien sûr.


naturel
2 novembre 2008 - 0 h 00 min

Luxpro signale que : « Le chantier après étude, remise des plans d’implantations et repérage des armoires d’alimentation « ceci gratuitement » n’a pas été réalisé par notre société … mais à été réalisé il y a peu de temps. »
Pourriez vous citer les personnes qui ont fait les études?
Merci d’avance….


cdestac
3 novembre 2008 - 0 h 00 min

Pour faire encore plus d’économies, il suffirait d’installer dans les rues des détecteurs de présence.
Quand il n’y a personne, la rue n’est pas éclairée, quand quelqu’un passe ou bien une voiture, la rue s’allume pour une durée déterminée.
A cogiter.


Pascal
4 novembre 2008 - 0 h 00 min

Bonjour,
Je veux bien que vous ayez réalisé l’installation, mais celui qui au final à la vision de la consommation d’électricité c’est l’utilisateur, à savoir Aéroports de Paris, et les chiffres publiés dans l’article ci-dessus proviennent de cette société.

Donc, un peu de modestie, c’est déjà une belle réussite, et inutile de gonfler les chiffres.

Pour Univers-nature.com
P. Farcy


luxpro
6 novembre 2008 - 0 h 00 min

Monseur « Pascal », que vous vouliez ou pas c’est la réalité. Je ne conteste pas les économies d’énergies réalisées par ADP mais seulement le calcul de ceux-ci.
Pou la contibution de naturel, je ne peux donner de nom ici, mais via le site de la société vous pouvez prendre contact avec moi.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS