Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Coûts et délais multipliés par deux pour le premier réacteur EPR
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Coûts et délais multipliés par deux pour le premier réacteur EPR

Le premier réacteur nucléaire EPR est en cours de construction en Finlande, par Areva et Siemens, depuis septembre 2005. Alors que la cuve qui accueillera la réaction nucléaire vient d’être mise en place, sa mise en service prévue initialement à la mi-2009 est aujourd’hui programmée pour la fin 2012.

Parallèlement, son coût a suivi la même courbe, obligeant AREVA a annoncer régulièrement des provisions pour y faire face. En conséquence, Areva qui vient d’annoncer une provision supplémentaire de l’ordre de 400 millions d’euros, en serait à un total de 2,7 milliards d’euros pour un chantier dont le coût initial était de 3 milliards d’euros. Si, de cette somme, 610 millions d’euros seront pris en charge par la France, via la Coface (1), le groupe AREVA vient de se voir sanctionner par l’agence de notation Standard and Poor’s. Celle-ci vient en effet de baisser la note à long terme du groupe en la passant de A à BBB+, impliquant une difficulté accrue pour le géant français à se financer sur les marchés.

Pascal Farcy
1- La Coface garantit, pour le compte de l’Etat, les exportations des industriels français. Elle a accordé à Areva une garantie de 610 millions d’euros pour le premier réacteur nucléaire EPR finlandais.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
26

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS