Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Chauffage domestique au bois : une belle évolution
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Chauffage domestique au bois : une belle évolution

feu-de-bois

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) a mis à jour cet été ses données nationales sur le chauffage domestique au bois. Il faut dire que les données en sa possession n’étaient plus vraiment à jour et dataient de l’an 2000. Entre temps la situation a bien évolué et le Grenelle de l’Environnement a préconisé un doublement du nombre de logements chauffés par des équipements individuels au bois et une amélioration des rendements pour 2020.

Au niveau des données générales, deux chiffres illustrent l’évolution du secteur, d’une part le nombre de foyers équipés d’un chauffage à bois est passé de 5,9 millions en 1999 à 7,4 millions en 2012 et, d’autre part le volume de bois bûches est resté quasiment stable à 51 millions de stères (1) pendant cette période. Le volume moyen de bois consommé annuellement par ménage est donc passé de 8,6 à 7,5 stères et, selon l’Ademe, cette diminution est essentiellement due à un meilleur rendement des appareils de chauffage et à une meilleure isolation des logements. Il est vrai que, toujours selon les chiffres de l’Ademe, le parc installé a beaucoup évolué au profit des appareils à meilleur rendement, ainsi, par exemple, la part des foyers ouverts (de faible rendement) est passée de 33 % à 17 % tandis que dans le même temps la part des foyers fermés / inserts est passée de 45 à 47,2 % et celle des poêles à bûches de 8% à 23,6 %.

D’un point de vue financier, le choix d’appareils à meilleur rendement n’est pas neutre car selon les résultats des « enquêtes ménages » le prix moyen de la stère qui était de 35 euros TTC en 2000 a atteint 56 euros TTC en 2012. Et, d’après des données théoriques fournies par l’Ademe, alors que le rendement d’un foyer ouvert est d’environ 10 %, ceux des foyers fermés / inserts atteignent actuellement 60 à 80 %.

Le marché des poêles, inserts  et chaudières à bois est en plein essor et le potentiel de progression reste très élevé. D’après l’Ademe, en 2011 ce sont plus de 450 000 appareils de chauffage à bois qui ont été vendus et le parc installé est encore relativement ancien, avec 50 % des inserts ou cheminées à foyer fermé qui ont 15 ans d’âge moyen. Actuellement c’est le poêle qui a la faveur des utilisateurs avec 34 % suivi par l’insert 29% et la chaudière à granulé 16 %.

Selon l’Ademe, dans les foyers équipés, pour 65 % il s’agit d’un mode de chauffage principal, pour 27 % d’un chauffage d’appoint et 10 % des foyers le considèrent comme un mode de chauffage de plaisir.

1-      1 stère est équivalent à 0,63 mètre cube.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 31 octobre 2013 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Ranucci
31 octobre 2013 - 13 h 50 min

« le prix moyen de la stère qui était de 35 euros TTC en 2000 a atteint 56 euros TTC en 2012. » Comme j’aimerais trouver un prix moyen de ce genre ! En juin de cette année, 72 euros TTC sur Marseille/Aix…


Cyril
2 novembre 2013 - 15 h 56 min

Voir une etude recente sur les prix du bois de chauffage
http://blog.bois-de-chauffage.net/2013/10/barometre-alloboiscom-des-prix-du-bois.html

Ils devraient augmenter en 2014 avec la TVA qui passe a 10%


Collectif REC
2 novembre 2013 - 20 h 20 min

Toutes mes excuses, j’ai écris un peu vite sans me relire et il y a plein de fotes d’oto-grafe…


alain38
3 novembre 2013 - 12 h 34 min

On dira ce qu’on voudra sur les progrès du chauffage au bois, très réels, mais ce moyen reste une solution relativement onéreuse (sauf si on habite près d’une forêt par ex) et en tous cas contraignante. En plus la combustion émet des particules fines dangereuses pour les poumons, et du CO2 néfaste pour le climat.
Rien ne vaut le confort et le faible coût d’une PAC (pompe à chaleur) électrique dernière génération, alimentée par les centrales nucléaires qui n’émettent pas de CO2. Pour moi c’est ça le progrès pour le plus grand nombre d’entre nous, à commencer par les citadins.


Stef
3 novembre 2013 - 12 h 43 min

@ alain 38.
Vous pensez vraiment ce que vous dites ?
Cordialement


valerie972
3 novembre 2013 - 21 h 35 min

Ah oui, le nucléaire quel progrès ! Laisser à nos enfants et nos descendants pendant des milliers d’années des déchets mortels dont on ne sait que faire…


Mike 89
4 novembre 2013 - 10 h 23 min

Concernant le prix du bois, ici en Bourgogne environ 50 euros le stère en 1 mètre livré (chêne et charme de 3 ans).

C’est bien la 1 ère fois que je vois qu’1 stère est égal à 0.63 m3!!
Pour moi c’est toujours 1 m3 de bois coupé en 1 mètre, bien sûr s’il est recoupé en 0.33 ou 0.50m il faut appliquer un coefficient variable suivant le diamètre des bûches…

Bien sûr le chauffage au bois est contraignant, surtout en ville , mais imbattable à la campagne, où selon l’adage il réchauffe 3 fois: à l’abattage, au fendage et dans la cheminée.. Quand au CO2 il est nul car durant sa vie l’arbre l’absorbe ce qui compense celui émis par la combustion.
Pour le comparatif avec une PAC, certe pour le confort c’est le top, mais quand au prix de revient c’est largement discutable: prix d’achat,électricité,entretien, même avec un bon coefficient 3 à 4…


Philippe
4 novembre 2013 - 12 h 08 min

Je serai curieux de savoir si cette énergie renouvelable est bien comptabilisée dans le bilan national avec l’énergie des éoliennes panneaux voltaiques et autres barrages hydroélectriques ?


Collectif REC
6 novembre 2013 - 20 h 58 min

Mon message critique envers la filière bois ainsi que de l’ADEME a été totalement supprimé par ce site !
Il ne rest que celui paru dans la foulé pour les fautes…
Vive la dictature…


Maxime
10 novembre 2013 - 11 h 05 min

Euh le stère c’est 1m3 :

« D’après l’ADEME3, (et contrairement à certaines définitions de dictionnaire4), le stère (symbole st) équivaut à un mètre cube apparent dans le cas de bûches d’un mètre de long, soit un empilement de rondins ou de quartiers de bois d’un mètre de long dans un châssis délimitant un cube d’un mètre de côté. L’organisme évoque le fait que si le bois est recoupé en tronçons plus courts, il est plus facile de réduire les vides entre bûches, le volume apparent sera alors plus faible . La norme NF sur le bois de chauffage spécifie que l’étiquetage doit indiquer une quantité en mètre cubes mais fournit une correspondance normalisée entre le stère et le volume apparent (par exemple le stère de bois coupé en rondins de 33 cm a un volume apparent de 0,7 m3. Dans ce cas , il sera malhonnête de pratiquer un prix au stère différent selon la longueur des tronçons. »


Maxime
10 novembre 2013 - 11 h 10 min

Les plus sains et écologiques dans ce domaine sont les granulés.
La mairie de Paris interdit les cheminées sans insert, car trop polluantes pour les bronches, même avec insert les cheminées sont polluantes, mais on ne peut pas tout interdire, après ne pas se plaindre des allergies dans les villes. Il y a des particules nocives comme le diesel. Comme quoi le bois n’est pas écolo.


open-dream.org
28 novembre 2013 - 14 h 05 min

Chaudière bois et solaire thermique en action, pour se faire une idée, c’est ici : http://solaire.open-dream.org
http://www.open-dream.org



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3950

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS