Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Catastrophe nucléaire de Fukushima : le bilan un an après
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Catastrophe nucléaire de Fukushima : le bilan un an après

Il y a un an, le 11 mars 2011, un séisme de magnitude 9 frappait le Japon, causant la mort de 20 000 personnes et endommageant gravement le fonctionnement de la centrale nucléaire de Fukushima-Daichii. Cette catastrophe nucléaire et les nombreuses répercussions qu’elle eut, et a encore, sur la population japonaise ont suscité une prise de conscience internationale, relançant le débat sur les risques liés à l’énergie nucléaire. Si, depuis lors, la situation a pu être stabilisée, le traumatisme est encore perceptible quotidiennement pour de nombreux japonais : contamination des aliments et de l’environnement, promesse de décès par cancer à la hausse et de malformation à la naissance, hébergement provisoire pour les personnes évacuées dans l’attente d’indemnisations ou de réinstallation etc. Selon France Nature Environnement (FNE), alors qu’il ne reste plus que deux réacteurs en fonctionnement sur 54 au Japon, et que la remise en route des réacteurs arrêtés n’est pas d’actualité, le Japon semble opérer une discrète sortie du nucléaire.

Ce triste anniversaire est aussi l’occasion de faire le point sur les leçons qu’a retiré la communauté internationale de cet événement majeur. En Europe, l’Allemagne et l’Italie notamment ont clairement affirmé leur volonté de rompre avec l’énergie nucléaire. D’autres Etats européens, à l’instar de la Suède, la Belgique et l’Espagne (1), dont l’âge moyen des réacteurs est de 30 ans, n’ont pas de projet en construction et ont encore le choix de sortir du nucléaire. A l’inverse, la France ne veut fermer aucun réacteur et en programme d’autres, notamment en front de mer avec un risque d’exposition aux tsunamis. Pour FNE, le pari français de « tirer le plus possible la durée de vie des réacteurs nucléaires » est dangereux.

L’association rappelle que les Etats-Unis, le Japon, la Russie et la France sont les 4 pays ayant le plus grand nombre de réacteurs. Or, un accident majeur est déjà survenu aux Etats-Unis, en Russie et au Japon. Pour Maryse Arditi, pilote du réseau Energie à FNE, « La France a sûrement les meilleurs ingénieurs du Monde mais elle pourrait bien être la suivante sur la liste ». Et d’ajouter : « La fréquence des accidents nucléaires est 200 fois plus importante que celle prévue dans les années 70, au même moment où fut forgé le mythe d’un nucléaire sûr ».

Estimant que les citoyens ont été largement exclus des choix réalisés en matière d’énergie au cours des 30 dernières années, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH) souhaite proposer aux décideurs politiques des pistes pour conduire une vaste consultation citoyenne. A cette fin, elle mettra à disposition du public, dès début avril, « toutes les clés pour décrypter la situation énergétique de la France, sa complexité et les enjeux pour l’avenir ».

Cécile Cassier
1- L’Espagne vient, toutefois, de prolonger de 5 ans la durée de vie de son plus vieux réacteur, lequel a déjà dépassé 40 ans selon FNE.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 12 mars 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
15 mars 2012 - 0 h 00 min

La vraie question n’est plus de savoir si on va y passer, mais quand ?


jdautz
15 mars 2012 - 0 h 00 min

Je n’oserais pas parler de « bilan ». Fukushima ce n’est pas terminé, loin de là. On ne maîtrise pas encore grand chose, et la situation est encore critique et peut déboucher sur une catastrophe majeure considérablement plus importante que celle qui a déjà eu lieu. Actuellement on compte plus sur la chance et les prières que sur la technicité pour que tout se passe bien. On ESPÈRE maintenir les piscines en eau et contrôler les bouffées de criticité. Si par malheur un tremblement de terre un peu important se déclenche, nul ne sait ce qui se passera, mais on a le droit d’être extrêmement pessimiste avec les tonnes de combustibles stockés.
Un lien a suivre :
http://fukushima-diary.com/

PS. « La malchance est ce qui arrive quand on compte sur la chance. »



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
37

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS