Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Bruxelles présente son plan de réduction des GES
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Bruxelles présente son plan de réduction des GES

La Commission européenne vient d’adopter son plan de mesures pour assurer les engagements pris par le Conseil européen pour lutter contre le changement climatique et pour favoriser les sources d’énergies renouvelables.

Globalement l’objectif s’articule autour de deux principes :

Une réduction d’au moins 20% des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020 par rapport aux niveaux de 1990.

Une obligation pour l’UE de 20% d’énergie renouvelable d’ici à 2020 (actuellement la part des énergies renouvelables est de 8,5 %), dont 10% de carburants d’origine végétale.

Dans le cadre de la mise en place de ce plan, chaque pays se verra attribuer individuellement des objectifs et des contraintes de mise en place. Ainsi pour la France, la part du renouvelable devra atteindre 23 % en 2020 contre moins de 11 % actuellement.

La validation de ce plan, par les gouvernements, semble d’ores et déjà très hypothétique ; la quasi-totalité des Etats membres le considérant trop handicapant dans le contexte de la concurrence économique mondiale actuelle.

De plus, l’entêtement de la commission, à fixer un taux minimum de 10 % d’agrocarburants pour le secteur des transports en 2020, devient de moins en moins soutenable. Pour Sylvain Angerand, chargé de la protection des forêts des Amis de la Terre, « l’objectif de la Commission européenne implique des importations massives d’agrocarburants. C’est une menace pour la souveraineté alimentaire et l’équilibre écologique des pays du Sud. Chaque litre d’huile de palme ou de soja mis dans nos réservoirs pour remplacer le gazole, c’est un morceau de forêt tropicale qui disparaît à jamais ! ». Cette position s’ajoute à de nombreuses autres critiques, la dernière en date étant celle du comité d’audit environnemental de la Chambre des Communes britannique, qualifiant cette politique de négative et de non durable.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
20

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS