Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


En Nouvelle-Zélande, les chats interdits

Les propriétaires de chats seront sans doute les derniers à l’admettre, mais leur animal de compagnie, celui qu’ils aiment tant, n’est pas qu’une boule poils aussi amusante que joueuse, ni d’ailleurs qu’un tendre compagnon dont les ronronnements apaisent les esprits les plus chagrinés. Non, leur animal favori, le chat, est aussi une redoutable machine à tuer. Parce que oui, dès qu’il met le nez dehors, le chat retrouve ses instincts primaires, ceux du chasseur félin.

Chat-univers-nature

Forcément, à force de chasser, il finit par tuer ses victimes : mulots, souris, ou oiseaux, personne n’est à l’abri des griffes féroces et des dents acérées de celui qui, dans le civil, se fait appeler affectueusement Félix ou Caramel. Des études ont d’ailleurs prouvé que les chats (pas forcément celui qui dort sur vos genoux, mais les chats en général), sont de dangereux prédateurs. En 2016, on estimait ainsi que rien qu’aux Etats-Unis, les chats (domestiqués ou non) tuaient entre 1,4 et 3,7 milliards d’oiseaux, et de 6,9 à 20,7 milliards de petits mammifères par an. C’est énorme mais, à l’échelle d’un pays aussi vaste, le chiffre est à relativiser.

Ce problème de prédation du chat se pose en revanche bien plus sérieusement en Nouvelle-Zélande : sur cette île, les attaques des félins sur les autres petits animaux sont si nombreuses qu’elles font craindre une disparition à plus ou moins brève échéance de certaines espèces. Ainsi, dans la réserve naturelle d’Omaui, au Sud du Pays du long nuage blanc, des images de vidéosurveillance montrent des chats qui attaquent oiseaux et reptiles endémiques de la région. Un scientifique local évaluant même à 63 le nombre d’espèces menacées là-bas par la population de félins.

Pour solutionner ce problème, les autorités de ce coin de Nouvelle-Zélande ont dont décidé d’en finir avec les chats. Non pas en les éradiquant, mais en obligeant les propriétaires à faire stériliser leurs animaux de compagnie, pour stopper leur pullulement, et en interdisant toute nouvelle adoption d’un félidé. Les amoureux des chats, eux, n’ont pas été consultés… Nul doute qu’une telle décision prise sous nos latitudes ferait bondir les propriétaires des 13,5 millions de ces animaux domestiques recensés en France.

Chacun se fera son avis.

Photo : EmilyNeef/Flickr/CC

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS