Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Des jardins bio pour protéger les abeilles, c’est essentiel
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


Des jardins bio pour protéger les abeilles, c’est essentiel

jardins bio pour les abeilles

jardins bio pour les abeilles

Avant que nous ne soyons des milliards sur cette Terre (avec autant de bouches à nourrir), les rythmes de la nature convenaient parfaitement à la pratique de l’agriculture. Certains fruits ou légumes ne poussaient que pendant certaines saisons, les animaux mettaient des mois voire des années à attendre leur taille adulte, etc… Puis est arrivée l’agriculture productiviste, ses engrais, ses herbicides, ses hormones de croissance, et on en passe. Autant de produits qui se retrouveront tôt ou tard dans le corps humain, mais qui sont également dès le départ répandus dans la nature, au risque de la déséquilibrer. C’est ce qu’il se passe notamment avec les abeilles : un syndrome d’effondrement de ses colonies est observé depuis des années, avec un nombre d’insectes pollinisateurs en baisse continuelle.

Or, les abeilles sont indispensables à la survie de l’espèce humaine et, même si elle peut être discutée, la citation d’Albert Einstein (« si les abeilles venaient à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quatre années devant elle ») comporte tout de même un fonds de vérité. Ce sont ainsi pas moins de 85% des espèces végétales de la planète qui ont besoin de l’intervention d’insectes pollinisateurs pour se reproduire et subsister. Et ce sont bien les pesticides, généreusement répandus en plein champ, qui sont incriminés dans l’étrange disparition des abeilles.

Pour tenter d’alerter sur ce problème écologique majeur, une chaîne américaine de supermarchés (Whole Foods) a récemment fait parler d’elle en mettant les abeilles au coeur d’un de ses dernières campagnes publicitaires. Ou plutôt, c’est la disparition des abeilles qui était la star de la campagne. Au menu, le bon vieux principe du « avant / après » : avant, les étals d’un magasin dans un monde où les abeilles prospèrent et pollinisent à tout va. C’est l’abondance. En revanche, après, dans un monde sans abeilles, le tableau est moins glorieux, avec 52% des fruits et légumes qui ont disparu du magasin (parmi eux les pommes, oignons, concombres, céleri ou avocats), soit 237 espèces sur les 453 habituellement proposées.

Ce qui est vrai outre-Atlantique l’est aussi chez nous, et il convient ainsi de rappeler les bienfaits de revenir à une agriculture plus modérée, même à l’échelle des jardins et des potagers, où les pratiques biologiques peuvent reprendre leurs droits sans pour autant nuire à la productivité de vos quelques mètres carrés de cultures, ni porter atteinte à toutes les espèces animales, visibles ou invisibles, qui sont indispensables à la bonne tenue d’un jardin.

Si vous vous posez des questions sur cette agriculture qui revient à la mode, n’hésitez pas à vous rendre sur le site web de l’Agence Bio, qui devrait vous apporter toutes les réponses nécessaires.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 22 juillet 2013 à 01:47

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1785

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS