Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » De l’impact des vagues sur la hauteur de la mer
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





De l’impact des vagues sur la hauteur de la mer

Vagues en mer méditerranéeSelon une étude basée sur des données satellitaires, publiée en novembre 2012, le niveau des mers et des océans augmenterait bien plus vite que les prévisions du Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC). Sur la période étudiée, 1993-2011, par plusieurs laboratoires internationaux (1), l’élévation mesurée est de +3,2 mm par an, soit 60 % de plus que les estimations du GIEC.

Si la montée moyenne du niveau des mers est fondamentale dans la prévision des risques du littoral, à savoir l’érosion, la submersion et les dommages aux cultures et infrastructures, les hauteurs des vagues et donc les pics de déferlement peuvent avoir des impacts bien plus importants et dévastateurs.

C’est pour mieux appréhender ce sujet que l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) a effectué toute une série de mesures de terrain et vient de publier une étude intitulée : « Les vagues et la plage : jusqu’où le déferlement fait-il monter la mer ? ».

Deux phénomènes ont été analysés de très près. D’une part, lorsqu’une vague atteint la plage, toute l’eau ne s’évacue pas immédiatement et il se forme une accumulation d’eau appelée le « setup ». D’autre part, le déferlement des autres vagues vient ajouter des nouvelles nappes d’eau appelées le « jet de rive ». Le but de l’étude est de modéliser la différence entre le niveau maximum du jet de rive et le niveau moyen qu’aurait la mer en l’absence d’agitation, cette différence est nommée le « runup ».

Les travaux ont permis de démontrer que ce n’est pas la pente globale de la plage mais sa partie la plus haute dite « partie active » qui influence le plus les valeurs du runup. De nouvelles équations ont pu ainsi être développées permettant selon les auteurs de calculer « pour une plage et des conditions de mer données, la limite supérieure d’action de l’hydrodynamisme sur des structures naturelles (dunes, cordons littoraux) ou sur les constructions ».

Ces travaux devraient être très utiles pour prévoir les conséquences de la montée moyenne des niveaux des mers, au cas par cas, en fonction de la topologie des plages. Comme toujours, si les moyennes ont une grande importance, ce sont les valeurs extrêmes qui peuvent faire basculer les situations. Les enjeux sont loin d’être négligeables car actuellement plus de 50 % de la population mondiale vit dans des zones littorales et ce pourcentage a plutôt tendance à croître.

 

  1. Potsdam Institute for Climate Impact Research, Potsdam, Germany.

Tempo Analytics, 303 Campbell Road, Garland, ME 04939, USA.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 21 mars 2013 à 09:27

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
burnotte
24 mars 2013 - 7 h 57 min

c’est clair et effrayant de prévoir des migrations humaines d’une telle importance. Plus près de nous, les études pour une digue et une protection sérieuse de Gravelines (centrale nucléaire)à avancent-elles?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1303

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS