Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Compensation carbone et biogaz, qu’est ce que le gaz vert?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Compensation carbone et biogaz, qu’est ce que le gaz vert?

gaz vert

biogaz

L’objectif français de 23% d’énergie renouvelable (EnR) en 2020, défini à travers les lois Grenelle et le Plan National d’Action (PNA) en faveur des EnR, se matérialise notamment par un programme ambitieux de développement du gaz naturel “vert”, ou biogaz. L’essor de ce gaz renouvelable est ainsi activement soutenu par la politique énergétique française même si, pour l’heure, aucune offre n’est disponible sur le marché.

Le gaz vert, un combustible propre et disponible

Contrairement au gaz naturel qui est extrait de gisements d’hydrocarbure, le gaz vert est une énergie renouvelable, c’est à dire qu’elle provient de sources renouvelées en permanence par la nature. En effet, le biogaz se produit spontanément lors de la fermentation de biomasse dans les marais ou dans les décharges naturelles.

Mais ce combustible peut également être créé industriellement par la transformation de biodéchets (fumier, ordures ménagères biodégradables etc) via des procédés de méthanisation opérés dans des digesteurs. Ce gaz propre peut donc être valorisé de différentes façons comme ressource énergétique exploitable. Ainsi, ce combustible est utilisé comme carburant pour les véhicules (c’est le GNV, gaz naturel pour véhicule), concourant ainsi à limiter les émissions de gaz à effets de serre dans l’atmosphère.

Surtout, le gaz vert peut être utilisé pour émettre de la chaleur et/ou de l’électricité. Ainsi, d’après l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), la quantité d’énergie primaire du biogaz valorisée sous forme électrique peut atteindre les 35% dans les systèmes de cogénération et jusqu’à 85% en tenant compte de la récupération de la chaleur produite par le module de cogénération!

Une énergie renouvelable en pleine expansion

D’après les estimations du site cairn.info, en 2011 la production d’électricité et de chaleur issue du biogaz correspondait à 0,4% de la consommation totale de gaz. La marge de progression de cette nouvelle source énergétique est donc grande.

Il n’existe d’ailleurs pas à ce jour d’offres de gaz naturel vert car la quantité de biogaz injectée dans les réseaux de distribution de gaz naturel est, pour l’heure, trop faible. En effet, la composition du biogaz (quantité de méthane insuffisante et présence de particules d’eau) ne lui permet pas d’être intégrée tel quel dans le réseau de distribution de GrDF. Ce n’est qu’après un procédé d’épuration et sa transformation en biométhane qu’il peut être mélangé sans risque avec le gaz naturel. Ces processus encore complexes et coûteux sont néanmoins amenés à évoluer rapidement, et des offres de gaz vert, à l’instar des offres d’électricité vertes, peuvent donc être espérées dans les prochaines années.

En effet, pour soutenir le développement de cette énergie renouvelable, le gouvernement a mis en place des dispositifs de soutien à la méthanisation, tels que les obligations d’achat. En vertu de cette disposition légale, tout producteur d’électricité renouvelable à partir de biogaz peut voir sa production électrique achetée, à un prix déterminé par la puissance publique, par un fournisseur historique (EDF ou les entreprises locales de distribution). Ce tarif d’achat est par ailleurs régulièrement revalorisé, comme en témoigne l’augmentation d’environ 20% (primes comprises) apportée par le dernier arrêté du 19 mai 2011.

L’Etat espère ainsi de voir une centaine de projets de méthanisation réalisés chaque année pour atteindre les objectifs ambitieux de son PNA, soit une puissance électrique installée de méthanisation de 525 mWh en 2020 contre 164,8 MWh en 2010 (source: EurObserv’ER).

En attendant des offres de gaz vert, les mécanismes de compensation carbone

Si aucune offre de gaz vert n’existe à ce jour, le consommateur soucieux de l’environnement n’est pas sans solution. En effet, des offres dites de gaz compensé carbone existent, qui permettent de neutraliser ses émissions de gaz à effets de serre.

Ces offres sont une application du principe de “neutralité géographique” issu du Protocole de Kyoto, qui consiste à compenser les particules de dioxyde de carbone émises en un endroit par la réduction de la même quantité de gaz à effets de serre dans un autre endroit. Ainsi, ces offres permettent de neutraliser les émissions de gaz à effets de serre produites par le gaz naturel consommé en finançant des projets qui visent à diminuer d’autant les rejets en C02 dans l’atmosphère.

Présentes sur le marché depuis le début des années 2010, les offres compensé carbone ne sont pas nécessairement beaucoup plus onéreuses que les offres classiques comme en témoigne l’offre d’eni qui garanti un prix du kWh inférieur à celui du tarif réglementé. Ainsi, en l’absence d’offres de gaz vert, les offres compensé carbone se révèlent être un bon compromis car elles permettent au consommateur écoresponsable de participer à la protection de la planète tout en préservant son budget.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 23 décembre 2013 à 11:14

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires

Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1003

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS