Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Collecte, recyclage des lampes : des progrès restent à faire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Collecte, recyclage des lampes : des progrès restent à faire

Lampes LED pour recyclage

La collecte des lampes à LED et autres ampoules à basse consommation semble rentrer dans les usages (1). Si le taux de collecte/recyclage reste inférieur à 50%, la quantité collectée (1) chaque année est en hausse, tandis que l’information sur le recyclage et les points de collecte progresse.

En 2014, l’organisme de collecte dédié à l’éclairage, Récylum, a ainsi collecté 43 millions de lampes à économie d’énergie (lampes fluocompactes, tubes fluorescents, lampes à LED, lampes techniques, etc.). Ce volume correspond à 43%des lampes usagées (soit environ 4780 tonnes) et représente une progression de 9% par rapport à 2013.

Si l’objectif de 45% de taux de collecte, fixé pour 2016, devrait être atteint sans problème, celui de 65% pour 2019 pourrait être plus difficile à remplir. En effet, alors que Récylum vient de voir son agrément être renouvelé jusqu’en 2020, par les ministères de l’écologie, de l’économie et de l’intérieur, le geste recyclage n’est visiblement pas un réflexe pour un nombre important de Français. Selon l’éco-organisme, 90 % des Français savent que les lampent se recyclent et 86 % ont vu un point de recyclage, mais seulement 66 % recyclent leurs lampes … Pourtant, plus de 90% du poids des lampes peut être recyclé. Constituées, en moyenne, très majoritairement de verre facilement recyclable, les lampes intègrent également du plastique, des métaux et des terres rares précieuses et recyclables.

Pour parvenir à cet objectif, Récylum veut augmenter ses efforts en direction des entreprises, peut enclines au geste recyclage, tout en préparant les générations futures avec des actions en direction des écoles pour expliquer la pertinence de collecter et recycler les lampes usagées.

 

1- Les ampoules à filament sont à mettre à la poubelle classique. Seules les lampes ayant un logo de « poubelle barrée » doivent être recyclées, ce qui représente aujourd’hui l’essentiel des sources d’éclairage commercialisées.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 06 mars 2015 à 09:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
bernard
7 mars 2015 - 10 h 08 min

c’est bien la collecte , mais que faire contre les prix exorbitant de ces nouvelles ampoules ?
Les ampoules à filament étaient bon marché ……
J’ai bien peur que les soucis récentsde nos politiques sur le gaspillage de nos ressources et le rechauffement climatique ne profitent comme d’habitude qu’à des lobbying financiers !!
Qui eux n’ont que faire des thématiques environnementales et qui sont plus interressés par leurs profits !
Pourquoi les nouvelles ampoules sont si chères ??
C’est la recherche qu’il faut payer ?


fred
7 mars 2015 - 20 h 04 min

@Bernard
Une lampe peu chère qui consomme beaucoup et une lampe chère qui consomme moins et qui dure plus longtemps……..
Toiut cela se calcule et le résultat est en faveur des fluocompactes et des Leds. Ce n’est pas qu’un lobbying financier, le changement de type d’ampoules fait gagner au moins plusieurs euros par an à chaque utilisateur.(le gain en électricité est de l’ordre de 5€ par an et par ampoule)
Les nouvelles ampoules sont plus chères que les anciennes car la technologie est totalement différente. Un trés bon bricoleur peut construire soi même une lampe à incandescence. Fabriquer une led est infiniment plus complexe (et fabriquer une led performante encore plus)
fred


kiwi
11 mars 2015 - 12 h 36 min

@bernard et @fred
Le problème aussi c’est que ces lampes sont fabriquées en PRC et donc souvent fait avec un truc pour qu’elles tombent en panne vite. Exemple : les ampoules « eco halogènes », bonne idée MAIS elles sont tellement plus fragiles que les anciennes et plus cher. Conclusion je préfère acheter en UK ces lampes normales qui durent 4 ans au lieu de 3 mois. CQFD.
Après la collecte, oui il y a des points de recyclage, mais quand on vas faire ses courses on ne pense pas a amener les déchets car entre le sac, la carte de crédit, celle de « fidelité », etc… on oublie.
Et puis si ces lampes duraient ce qui est marqué sur les emballages (souvent couteux, coucou les blisters qu’on jète) il y aurais moins d’ampoules a recycler.
Conclusion : d’un coté ou d’un autre c’est le consommateur qui paye, as usual…


Roro
12 mars 2015 - 5 h 48 min

Si on oublie, on les emmène la fois suivante !!!
Ca n’explique pas qu’on ose les jeter dans une poubelle normale !
C’est une honte bien française (quand on voit les tx de recyclage de pays comme la Suisse !!)
En fait soit on est une fa


Roro
12 mars 2015 - 5 h 50 min

Soit on est un con qui s’en fiche soit on est un minimum responsable !!
Je ne vois pas ce qu’il y a de difficile à apporter ses ampoules lors du prochain déplacement !!


Sandro
12 mars 2015 - 10 h 15 min

Excellente conclusion Roro !!!


justin
12 mars 2015 - 10 h 52 min

Avant que jean-louis borloo decide d’imposer l’ampoule basse consommation, nous avons acheté (chez ikea,) 3 lampes et leurs ampoules basse-consommation fournies avec. Elles brulent toujours allumées plusieurs fois par jour. Depuis les ampoules basse consommation sont devenues obligatoires limitées en heure, en nombre de « clic », toutes chères et fragiles. L’obsolescence programmée, çà a commencé avec les ampoules électriques, et la fameuse réunion des industriels au début 20eme siècle en Suisse. Je propose qu’on fasse un lot du sujet avec l’évasion fiscale des grandes entreprises. En attendant, n’oublions pas d’éteindre en quittant une pièce (pour que l’ampoule grille plus vite…)


fred
12 mars 2015 - 15 h 56 min

Bonjour,
les critiques sur la durée de vie des lampes fluocompactes ne semble, au vu des chiffres, pas justifiée.
selon recyclum http://www.recylum.com/assets/uploads/RECYLUM-RapportActivite-2013-FR.pdf
page 44
il se vend (hors tube fluo) 80 millions de lampes par an et la moyenne d’équipement des foyers est de l’ordre de 20 ampoules (avec 30 millions de foyers en france)donc , sans compter la consommation de lampes par les entreprises, chaque foyer change 2,7 ampoules par an ce qui nous donne une durée de vie un peu inférieure à 10 ans pour une ampoule.
il se peut que dans certains cas, certains consommateurs n’aient pas de chance, mais les statistiques montrent que c’est très loin d’être la majorité
fred


Marie-Françoise
12 mars 2015 - 22 h 47 min

Les ampoules dites « à économie d’ énergie » plébiscitées par « les verts » produisent des déchets ultimes qui posent un problème semblable aux déchets nucléaires: on ne sait pas quoi en faire, et ça pollue pour une éternité.
Que deviennent les ampoules soi-disant recyclées, où sont-elles entassées, en espérant qu’on les oublient?
Que savez-vous des arnaques au recyclage ? (Je me fais payer pour recycler, et j’ abandonne les déchets récoltés dans une décharge sauvage, mais je pars avec le fric ?)
Je soupçonne fortement les récoltes d’ ampoules, (et de piles ) de n’ être que de la poudre aux yeux.
Je n’ ai jamais vu de reportage sur le fonctionnement d’ une entreprise de recyclage, pourquoi ?


fred
13 mars 2015 - 0 h 42 min

Il est vrai que les lampes basse consommation contiennent du mercure et que c’est vraiment gênant. Les fillières de recyclage sont la pour cela. Il faut aussi cependant noter que de produire de l’électricité à partir d’énergies fossilles relache du mercure dans l’atmosphère.
la diminution de la pollution au mercure due à l’économie d’énergie réalisée est largement supèrieure à la quantité de mercure contenue dans les lampes (de plus le mercure des lampes est beaucoup plus facile à recycler)
Globalement les lampes basse consommation tendent à réduire la pollution au mercure (en plus de leur effet très bénéfique sur le taux de CO² et sur la quantité de dechets radioactifs)
fred


fr
14 mars 2015 - 12 h 12 min

Salut avez vous ce qui se recyclé dans les fluocompact… Le culot en acier… Le verre c’est mort, le mercure dans l’air ainsi que les deux gaz radioactif….
Tu parles d’une écologie…


fred
18 mars 2015 - 15 h 49 min

Bonjour,
il faudrait au minimum se renseigner un peu avant de proférer de telles âneries
concernant les radio nucléides
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029964992&dateTexte=&categorieLien=id
le mercure n’est en effet pour l’heure actuelle pas recyclé (il y en a quand même beaucoup moins que dans les prothèses dentaires des personnes décédées ou il n’est pas recyclé non plus) mais il se présente sous forme d’amalgame et non sous forme gazeuse (voir les température de liquéfaction et de vaporisation du mercure)
donc pour résumer, dans certaines ampoules spécifiques contiennent des radionucléides, pas les fluocompactes.
fred



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
644

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS