Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Collecte et tri des papiers, la France explose les records de coûts
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Collecte et tri des papiers, la France explose les records de coûts

Collecte et tri des papiers en France
Comparativement à d’autres pays européens, le coût de la collecte et tri des papiers imprimés représente une charge importante pour les collectivités françaises avec un coût s’élevant en moyenne à 111 € par tonne de papier traité. Face à l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, le Portugal, le Royaume-Uni et la Suède, ce coût de la collecte et tri représente en France une valeur record négative. En effet, dans ces 6 pays la fourchette de la facture de la collecte-gestion des papiers imprimés oscille entre un gain pour la collectivité de 59 €/t en Belgique et une perte de 15 €/t pour le Portugal, des chiffres très éloignée de la réalité française… Au total, la collecte et tri des papiers représentent une charge de plus de 160 millions d’euros/an pour les collectivités françaises. Si cette valeur représente une faible part de la facture liée à la gestion des ordures ménagères (), en ces temps de crises où toute économie est bonne à prendre, une révision du dispositif pourrait être judicieuse.

L’étude menée dernièrement par BIO Intelligence Service, pour le compte de l’organisme en charge du tri, de la collecte et du recyclage des papiers, Ecofolio, apporte des réponses pour expliquer cette caractéristique française. La raison serait ainsi principalement à chercher au niveau des systèmes de collecte et tri des papiers, très divers en France. En effet, l’hexagone à la caractéristique de présenter un mix des trois types de collecte-tri, à savoir, par ordre d’importance :

- le flux dédié aux fibreux (imprimés, cartonnage, etc.);

- le flux des emballages de tout type;

- le flux spécifique aux imprimés.

Or ces différents systèmes présentent une grande dispersion du coût de la collecte et tri des papiers avec jusqu’à 500 % d’écart : 100 €/t pour une collecte en apport volontaire et en flux dédié, 200 €/t pour le porte-à-porte et 500  €/t pour le flux mélangé avec les emballages. Paradoxalement, cette diversité censée s’adapter aux spécificités locales ne garantit pas les meilleures performances puisque seuls 47 % des papiers sont recyclés en France contre 75 % en Allemagne. Sur les 7 pays de l’étude, seul le Portugal fait moins bien avec un petit 20 % de collecté…

En conséquence, pour Géraldine Poivert, directrice générale d’Ecofolio, « Le modèle français est onéreux parce qu’il a privilégié un haut niveau de service à l’habitant mais aussi parce que les schémas de collecte et de tri privilégient le mélange des papiers et des emballages (sur les 47 kg de papier collectés annuellement, seuls 23 kg le sont spécifiquement, ndla). Il est urgent de les améliorer. »

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 14 mai 2013 à 12:08

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
tresorier ELAN-SE
16 mai 2013 - 10 h 03 min

« 100 €/t pour une collecte en apport volontaire et en flux dédié, 200 €/t pour le porte-à-porte » => le coût de l’apport volontaire, ne prend vraisemblablement pas en compte les frais et les temps de déplacement des personnes qui amènent leurs déchets. Et comment le font-ils ? avec leur automobile ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
462

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS