Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Une neige pas très blanche au Groenland
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Une neige pas très blanche au Groenland

Albédo d'été et de printemps au Groenland

Deuxième plus grande île de la planète après l’Australie et classé au douzième rang mondial des pays et territoires pour sa superficie de plus de 2 millions de km2, le Groenland est remarquable par l’importance des glaciers qui le composent. La calotte glacière ou inlandsis recouvre environ 80 % de la surface de l’île avec par endroit une épaisseur de 3 000 mètres. En fonction des estimations scientifiques, la fonte totale de l’inlandsis du Groenland entraînerait une élévation de 6 à 7 mètres du niveau des mers et océans.

Des scientifiques du CNRM-GAME (Météo-France/CNRS) et du LGGE (CNRS/Université Joseph Fourier Grenoble) ont publié le juin 2014 dans le magazine Nature Geoscience une étude sur l’évolution de l’absorption de l’énergie solaire par la surface de la calotte groenlandaise. Via des images satellites, à la fois dans le visible et dans l’infrarouge, les chercheurs ont pu mesurer l’évolution de l’albédo depuis 2003. L’albédo est le rapport entre l’énergie solaire réfléchie par une surface et l’énergie solaire incidente ; à une surface parfaitement noire est attribuée une valeur de 0, alors qu’une surface parfaitement blanche a un albédo de 1. L’étude des données satellitaires démontre que, depuis 2009, (cf. graphes d’illustration) les surfaces de neige d’été et de printemps sont « moins blanches » qu’auparavant. De ce fait, la neige absorbe plus d’énergie solaire ce qui entraînerait une fonte plus rapide.

Selon les chercheurs : « Les images satellites révèlent par ailleurs des impuretés « colorées » et non noires comme le carbone suie, ce qui indique qu’elles pourraient être constituées de poussières minérales. ». Les membres de l’équipe émettent l’hypothèse que ces poussières proviendraient de la fonte plus précoce de la neige sur les hautes latitudes et seraient transportées par les vents. Ces travaux pourraient expliquer en partie la récente accélération de la fonte du Groenland.

 Si ce phénomène se confirme au cours des prochaines années, il pourrait amplifier le réchauffement climatique dans cette région du globe et accélérer la montée des mers et des océans. Le groupe de chercheurs de l’étude souhaite que ces nouveaux éléments soient pris en compte dans les prochaines estimations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat(GIEC) (1).

 1 – L’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ont créé, en 1988, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Le GIEC est un organe intergouvernemental qui est ouvert à tous les pays membres de l’ONU et de l’OMM.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 26 juin 2014 à 08:17

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Sibylline Faune marine
29 juin 2014 - 1 h 22 min

Il faut compléter : « ont publié le juin 2014 dans le magazine Nature Geoscience », le 8 Juin, il manque la date dans votre article

http://www.nature.com/ngeo/journal/v7/n7/full/ngeo2180.html


Ar
29 juin 2014 - 14 h 57 min

Et il y a une raison pour que la glace de 2013 soit plus « blanche » ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1653

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS