Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Une étude démontre l’influence de l’homme dans la canicule de 2003
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une étude démontre l’influence de l’homme dans la canicule de 2003

Rappelez vous, en 2003 une partie de l’Europe a affronté la plus importante des canicules des 150 dernières années. Plus de 20 000 personnes ont péri durant cette vague de chaleur, dont 15 000 en France. En raison de la sécheresse, les récoltes ont été compromises avec des dégâts évalués à 9,4 milliards d’euros par les assurances.

Un tel phénomène constitue un terrain de choix pour des scientifiques. Ainsi, des chercheurs anglais de l’université de Reading, spécialisés sur la prévision et les recherches sur le climat, ont tenté de démontrer, ou non, l’influence de l’homme sur le réchauffement climatique.

Publiée dans le journal ‘Nature’, le résultat de l’étude est sans ambiguïté : les étés européens se réchauffent en raison du changement climatique provoqué par l’homme. A ce jour, la possibilité d’une canicule identique à celle de 2003 a doublé, et peut-être quadruplé, du fait de l’action de l’homme durant les 150 dernières années. Le futur n’est pas plus réjouissant; à la fin du XXIe siècle, 2003 pourrait être classé comme un été étonnamment froid…

En appui de ces résultats, rappelons qu’une simulation réalisée par M. Déqué (Météo France) et L. Di (Laboratoire de météorologie dynamique) a mis en avant la possibilité de voir des températures supérieures à 35 °C en été, augmenter d’un facteur de 5 à 10 d’ici à la fin du siècle.

Pour parvenir à leurs fins, les chercheurs britanniques ont relevé les températures estivales européennes entre juin et août durant les 150 dernières années, puis ils ont procédé à 2 simulations. L’une simulait le climat sans intervention humaine, tandis que l’autre l’évaluait en intégrant les facteurs humains.

Cette première tentative réussie, pour démontrer l’infuence humaine sur un événement climatique donné, pourrait apporter un sérieux coup de pouce aux habitants de certaines îles du Pacifique. En effet, ceux-ci envisagent de déposer plainte contre les Etats-Unis, principal émetteur de gaz à effet de serre de la planète. Le niveau des eaux est lié à la température, celle-ci augmentant avec le réchauffement de la planète, le niveau des eaux augmentent, menaçant de faire disparaître sous les flots certaines îles.

Si nombres d’études venaient établir un lien entre dégâts provoqués par les changements climatiques et activité humaine, pourquoi les victimes des changement climatique ne porteraient-elles pas plainte contre les fautifs ?

De part les enjeux économiques qu’ils représenteraient, la perspective de tels procès pourrait influencer les discussions internationales sur les changements climatiques, notamment avec les Etats Unis !

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
44

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS