Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Une décennie d’extrêmes climatiques
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Une décennie d’extrêmes climatiques

Evolution de la température par décennie

En ce mois de juillet,  l’Organisation météorologique mondiale (OMM) (1) a publié un rapport intitulé : « Le climat dans le monde 2001-2010 : une décennie d’extrêmes climatiques ». En préambule, l’Organisation souligne le fait que cette décennie a été la plus chaude depuis la mise en place des relevés en 1850. La température moyenne de l’air au-dessus de la surface a été mesurée à 14,47 °C, soit une augmentation de 0,88 °C par rapport à la première décennie du siècle précédent. Il est à noter que, selon Météo-France, c’est pendant cette décennie et plus particulièrement le 12 août 2003 que le record absolu de température a été enregistré en France Métropolitaine avec 44.1°C dans les communes du Gard de Conqueyrac et Saint-Christol-les-Alès.

En matière de fréquence, ce sont les inondations qui ont été le phénomène extrême le plus observé lors de cette décennie. Et, cette décennie se classe en deuxième position des plus « arrosées » depuis 1901 avec un record absolu depuis le début des mesures pour l’année 2010. L’Asie a été particulièrement touchée par les inondations, notamment avec le Pakistan et ses vingt millions de personnes sinistrées en 2010. A l’opposé, des sécheresses exceptionnelles  ont touché l’Australie en 2002, l’Afrique de l’Est en 2004 et 2005 ainsi que le bassin de l’Amazone en 2010.

Du point de vue des phénomènes cycloniques tropicaux, au cours de la décennie ce sont plus de 500 tempêtes qui ont été observées entrainant 70 000 victimes et plus de 250 millions de sinistrés. Dans le bassin de l’Atlantique Nord, ce sont en moyenne 15 tempêtes tropicales par an qui ont été nommées, soit la moyenne la plus élevée depuis 1855.

Si l’on prend en compte l’ensemble des phénomènes climatiques extrêmes (vagues de froid ou de chaleur, sécheresses, tempêtes et inondations) le bilan humain est très élevé avec plus de 370 000 personnes qui ont trouvé la mort sur l’ensemble de la planète entre 2001 et 2010. Cela représente une augmentation de 20 % par rapport à la décennie précédente.

Le rapport de l’OMM souligne que, sur les quarante dernières années, « l’effectif moyen de la population exposée aux inondations chaque année a augmenté de 114 % à l’échelle du globe, alors que la population mondiale augmentait de 87 % ». Au niveau de l’exposition aux cyclones, la croissance de la population exposée est encore plus importante avec une hausse de 192 %.

A la question de l’imputation du changement climatique ou de la variation naturelle du climat à ces phénomènes extrêmes, les scientifiques restent très prudents. Ils sont tout de même de plus en plus nombreux à considérer que la hausse globale des températures accroît la probabilité de vagues de chaleur comme celle qui a frappé l’Europe en 2003.

 

1 – L’OMM compte 191 États et territoires Membres. Elle a succédé à l’Organisation météorologique internationale (OMI), qui a été fondée en 1873.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 25 juillet 2013 à 10:51

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires

Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1410

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS