Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Un gaz à effet de serre hyperpuissant
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un gaz à effet de serre hyperpuissant

En remplaçant les CFC, nocifs pour la couche d’ozone et le réchauffement climatique, dans les systèmes de climatisation, réfrigération et congélation, les gaz des types HCFC et HFC ont joué un rôle essentiel dans leur élimination progressive des pays développés. Néanmoins, même s’ils sont dangereux que les CFC, leur potentiel en matière de réchauffement climatique reste énorme.

Aujourd’hui, le HFC-134a, utilisé dans les systèmes de climatisation, est un gaz à effet de serre qui a un impact 1 300 fois supérieur à celui du CO2, autrement dit, 1 kg de cette substance produit le même effet que 1 300 kg de CO2.


Or, si jusqu’alors on ne s’en préoccupait pas, les scientifiques de l’institut norvégien de recherche sur l‘air (NILU) tirent le signal d’alarme. Avec la démocratisation de la climatisation, que cela soit dans l’habitat ou l’automobile, ce gaz est produit en quantité de plus en plus importante et sa concentration dans l’air ne cesse d’augmenter; elle a doublé entre 2001 et 2004. Or, même s’il n’est pas encore présent en quantité suffisante dans l’atmosphère pour contribuer réellement au réchauffement planétaire, la planète et son climat se passeraient aisément de son apport.

C’est d’ailleurs ce que semblent penser les institutions européennes, à l’inverse des fabricants de climatisation qui assurent que leurs produits sont conçus de façon à éviter toute fuite. Ainsi, grâce à une directive européenne, le HFC-134a va être éliminé progressivement des systèmes de climatisation des véhicules, à partir du 1er janvier 2011 pour les nouveaux modèles de véhicules, et à partir de 2 017 pour tous les véhicules neufs. Par ailleurs, l’étanchéité de ces systèmes va être revue à la hausse, malgré ce que pensent les constructeurs automobiles. Les nouveaux systèmes de climatisation ne pourront pas perdre plus de 40 grammes de HFC-134a par an, sachant que les véhicules équipés de 2 évaporateurs, ce qui peut être le cas de certains véhicules très spacieux (monospaces…), le taux de fuite ne pourra pas dépasser 60 gr/an.

Alex Belvoit
Valeurs tableau source IPCC

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
146

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS