Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Un courant océanique sud-africain pour l’Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un courant océanique sud-africain pour l’Europe

Le courant océanique dit « Gulf Stream » a longtemps été au centre des préoccupations des océanographes et des climatologues, perçu comme la principale raison du climat tempéré de l’Europe. Partant du Golfe du Mexique, ce courant achemine une quantité d’eaux tropicales chaudes vers le Nord de l’Atlantique. Le scénario climatique le plus souvent évoqué estime que, sous l’influence du réchauffement planétaire, l’Atlantique Nord recevra davantage de précipitations. Parallèlement, les glaciers en fonte du Groenland entraîneront une réduction de la salinité des eaux océaniques. Dès lors, les effets du Gulf Stream seront affaiblis, renforçant la sécheresse dans la région méditerranéenne.

Toutefois, une étude, dirigée par une équipe internationale de chercheurs, vient de proposer une alternative à ce scénario. Parus dans la revue Nature, ces travaux se sont tout particulièrement intéressés à l’influence des eaux salées du courant des Aiguilles ou Agulhas. Ce courant se situe dans le Sud-Ouest de l’océan Indien et transporte de l’eau salée à l’extrémité Sud de l’Afrique. De là, une partie de ces eaux salines s’échappe de la pointe du courant et coule dans l’océan Atlantique Sud.

Sur la base de modèles informatiques climatiques, les chercheurs ont analysé les interactions entre le courant des Aiguilles et le Gulf Stream. Selon eux, l’apport d’eau saline via l’écoulement de l’Agulhas pourrait compenser la diminution de la salinité dans le Nord Atlantique, équilibrant ainsi le Gulf Stream et le climat européen.

Des mesures sont actuellement en cours afin de valider cette théorie. Mais les chercheurs sont confrontés à la difficulté de pratiquer un relevé quotidien de mesures directes de l’écoulement du courant, dans la mesure où celui-ci est intermittent et de nature variable. Aussi, le programme de recherche, dans le cadre duquel la présente étude a été menée, étudie de près la trajectoire du courant et de ses sources afin de différencier les effets dynamiques locaux, les effets des vents à grande échelle et la variabilité en amont.      

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 mai 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS