Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Prévoir les vagues de fortes chaleurs estivales en Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Ecomobilité 2

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Comment trouver une mutuelle adaptée à la ...
  2. Apprendre l’anglais en ligne
  3. Couper l’eau pendant le savonnage !
  4. Chaudière à basse température ...
  5. L’hiver, faut-il hiberner ou préparer le ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
USED jonathan-ybema-n29bMCHktj0-unsplash
  Comment bien chauffer sa maison ? Saviez-vous que le chauffage est l’une des plus grosses dépenses d’un foyer ? Il est donc important de se tourner vers un système économique et confortable, tout en adoptant les bons gestes au quotidien. Revoir l’isolation de son logement, utiliser la domotique, adapter la température en fonction des pièces, entretenir ses équipements… Tous ces gestes évitent d’avoir froid [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999







Prévoir les vagues de fortes chaleurs estivales en Europe

Au cours de la dernière décennie, l’Europe a connu des vagues de chaleur estivale intenses, à l’instar de l’épisode de canicule de 2003. Si ces événements se répètent, ils restent très difficiles à anticiper. Toutefois, une récente étude franco-suisse (1) a établi un lien entre les précipitations survenant pendant le printemps et l’hiver, et la fréquence des jours très chauds durant l’été suivant. Selon les chercheurs, dans les régions sud-est de l’Europe du moins, un hiver et un printemps pluvieux protègent de l’apparition de fortes chaleurs estivales. A l’inverse, une sécheresse ou des pluies limitées favorisent leur apparition.

La circulation atmosphérique (cyclonique et anticyclonique) est également à prendre en compte dans la prévisibilité des fortes chaleurs. Dans des conditions anticycloniques et après un épisode important de sécheresse, l’énergie solaire est restituée par la surface terrestre sous forme de chaleur sensible (2), d’où une intensification de la sécheresse. A l’inverse, après un ou plusieurs mois pluvieux, cette énergie est utilisée en grande partie pour l’évaporation de l’humidité des sols et la transpiration des plantes. Ce second scénario limite fortement l’augmentation des températures. Même après un printemps sec, de fortes précipitations en début d’été peuvent préserver de températures élevées, comme ce fut probablement le cas en 2011.

Cécile Cassier
1- Cette étude a réuni des chercheurs du LSCE1 (CNRS/CEA/UVSQ2) et de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETH Zurich), avec la société ARIA Technologies.

2- La chaleur sensible concerne l’élévation ou la baisse de température d’un corps, sans changement de phase (source CNRS).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 05 juin 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS