Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Premier bilan du Plan Climat, à Paris
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Premier bilan du Plan Climat, à Paris

Durant 2 jours, un premier bilan du Plan Climat français va être dressé à Paris. Présenté en juillet 2004 par l’ancien ministre de l’Ecologie, S. Lepeltier, le Plan Climat doit permettre à la France de respecter sa signature du protocole de Kyoto, en ramenant en 2010 ses émissions de gaz à effet de serre, à l’origine du changement climatique, à leur niveau de 1990.

Le Plan Climat présente 8 orientations pour réduire les émissions de gaz à effet, allant de la sensibilisation et information des individus, à la production de 10 % des besoins énergétiques français à partir de sources d’énergie renouvelables d’ici 2010. Toutefois, l’accent est plus particulièrement mis sur les secteurs des transports et de l’habitat des particuliers, responsables, réciproquement, de 27 % et 18 % des émissions nationales de gaz à effet de serre en 2002.

Pour le premier, outre la généralisation des dispositifs de contrôle de vitesse et des mesures fiscales pour favoriser l’achat des véhicules les moins polluants, un programme de recherche visant à produire, d’ici la fin de la décennie, un petit véhicule particulier attractif, économe et peu polluant est en cours, tandis que les biocarburants devraient être incorporés à un taux de 5,75 % dans l’essence et le gazole, d’ici 2008. Pour l’habitat, le prochain renforcement d’environ 15 % de la réglementation thermique des constructions neuves et des crédits d’impôt revus à la hausse, pour les équipements en énergie renouvelable et l’isolation, vont constituer l’essentiel des mesures.

En ce qui le concerne, l’Etat est loin de donner l’exemple, puisque si officiellement la France doit produire, dans 5 ans, 10 % de ses besoins énergétiques à partir de sources d’énergie renouvelables, l’inaction est de rigueur et au lieu de se rapprocher de cet objectif, nous nous en éloignons …

Autre exemple d’absence de volonté gouvernementale en matière de climat : le secteur des transports. Dans ce secteur, les chiffres explosent, + 23 % d’émissions entre 1990 et 2003, dans l’indifférence gouvernementale la plus complète. Aucune mesure n’étant apparemment envisagée pour mettre concrètement les camions sur les trains et autres péniches, et ne réserver le transport routier qu’aux destinations locales et/ou inaccessible par le train…

Toutefois, soyons honnêtes et reconnaissons qu’en la matière, la France n’est ni pire ni meilleure que la plupart des autres pays industrialisés. Dès lors, comment diviser par 4 les émissions de ces pays, d’ici à 2050, pour contenir le réchauffement mondial à moins de 2 degrés d’ici la fin du XXIe siècle et éviter la catastrophe annoncée…

En effet, avec un réchauffement moyen mondial prévisible de 2 degrés d’ici 2100, à cause des émissions de gaz à effet de serre, les répercussions sur l’environnement et l’écosystème terrestre sont impressionnantes. Pour la France, sécheresse au sud, pluies et inondations au nord devraient être la cause d’une diminution importante de l’enneigement des Alpes et des Pyrénées, de la disparition des glaciers alpins et pyrénéens, de la démultiplication des problèmes de santé des personnes les plus fragiles lors des vagues de chaleur, de la présence dans le nord d’espèces allergisantes…

Par ailleurs, la hausse du niveau de la mer (avec un minimum prévu d’environ 40 cm) ne pourra qu’amplifier les phénomènes de crues et inondations. Ces perspectives ne sont pas le fruit d’un illustre illuminé, mais proviennent de nombreux rapports. Notons pour la France, en 2002 le rapport d’un sénateur, M. Deneux, qui faisait le constat que ‘…il n’est pas normal de prendre une posture d’attente en espérant des scientifiques la réponse à toutes les questions’. Plus récemment, c’était le GIEC (Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, de l’ONU) qui faisait le même constat, puis dernièrement Greenpeace France, qui publiait à son tour un rapport quasi similaire. Enfin, rappelons que Jacques Chirac, lui-même, avait déclaré il a y 3 ans lors du sommet mondial du développement durable en Afrique du sud, ‘Notre maison brûle et nous regardons ailleurs’.

Et mis à part ces rapports et déclarations, quoi de neuf ? Rien, si ce n’est que l’incendie est de plus en plus violent !!

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 14 novembre 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS