Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Paris accueille les discussions des principaux pollueurs de la planète
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Paris accueille les discussions des principaux pollueurs de la planète

Alors que l’échéance fatidique du sommet de Copenhague (1), fixée à fin 2009, approche à grand pas, les négociations internationales orchestrées autour du défi climatique se multiplient. Après s’être réunis en avril dernier à Washington, grandes puissances, pays émergents et autres Etats impliqués dans la lutte contre les changements climatiques remettent le couvert autour d’une table ronde organisée les 25 et 26 mai au sein de la capitale française. Seconde réunion dite « préparatoire » du Forum des Economies Majeures sur l’énergie et le climat (MEF), cet événement devrait réunir 17 Etats (2). D’après le ministère de l’Ecologie, ceux-ci représenteraient 80 % de la consommation énergétique mondiale et 80 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

S’inscrivant dans l’esprit de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique, cette réunion internationale informelle doit permettre de « faciliter le dialogue entre les grands pays développés et les pays en voie de développement, afin de donner l’élan politique nécessaire pour l’obtention d’un accord ambitieux sur le climat à Copenhague en décembre 2009 ». Principalement centrée sur les questions de financement et d’atténuation des changements climatiques, elle aura notamment pour objet l’élaboration et la promotion d’actions concrètes de collaboration sur le développement et la diffusion des technologies, le stockage géologique du carbone, l’efficacité énergétique… En terme de financement, l’objectif affiché est de « passer d’une logique de guichet de financement à une logique de projets à financer ».

Bien que la seconde ne soit pas encore close, une troisième réunion du MEF est d’ores et déjà programmée pour juin prochain. La Californie ou le Mexique pourraient être retenus pour accueillir l’événement.

Si la présence des différents acteurs qui régulent la scène internationale autour d’une même table, investis dans une volonté commune de sobriété énergétique et de prévention des dérèglements climatiques, ne peut qu’être saluée, il est clair qu’il faudra plus qu’un élan politique pour aboutir à un consensus viable d’ici fin 2009. La dernière ligne droite avant Copenhague implique que l’on passe rapidement à la vitesse supérieure pour entrer dans le vif sujet.

Cécile Cassier
1- Le sommet de Copenhague doit clore un programme de deux ans initié en décembre 2007 lors de la conférence de Bali et orienter la lutte contre les changements climatiques après 2012, à l’issue de la première période d’engagement du protocole de Kyoto.

2- Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, Danemark, Etats-Unis, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Russie.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 mai 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS