Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Océan Indien : les grands albatros emportés par le vent
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Océan Indien : les grands albatros emportés par le vent

Récemment, une étude européenne montrait que de nombreuses populations d’oiseaux et de papillons se déplacent au gré de variations climatiques régionales. Poursuivant sur cette voie, des chercheurs CNRS (1) du Centre d’études biologiques de Chizé (CEBC) ont analysé l’impact sur certains oiseaux marins de la modification des régimes des vents dans l’océan Antarctique. En effet, sous l’action des changements climatiques, les vents d’ouest ont gagné en intensité dans cette zone et se sont progressivement déplacés vers le sud depuis une trentaine d’années. Une fois n’est pas coutume, ces perturbations climatiques ont, pour l’heure, des retombées positives sur la population de grands albatros de archipel de Crozet (2). En réduisant leur dépense énergétique, le vent permet désormais aux oiseaux de se déplacer sur de grandes échelles, à des milliers de kilomètres de leur nid.

Le suivi scientifique effectué sur les îles Crozet a ainsi révélé que les albatros reproducteurs avaient augmenté leur vitesse de vol et déplacé leur aire d’alimentation vers l’Antarctique, leur permettant de trouver de la nourriture plus rapidement. La durée des voyages alimentaires est passée de 13 jours en moyenne dans les années 1970 à 10 jours aujourd’hui, diminuant de 20 %. Cette évolution a facilité la reproduction et généré une augmentation « spectaculaire » d’un kilo du poids moyen des oiseaux. De même, en déplaçant leur aire de répartition vers le sud, les femelles se sont éloignées des pêcheries au thon subtropicales et des risques de captures accidentelles. Toutefois, si les zones ventées continuent à se déplacer vers le sud, ainsi que le prédisent les experts, la situation pourrait devenir défavorable aux grands albatros de l’archipel de Crozet.

Cécile Cassier
1- Centre National de la Recherche Scientifique.

2- Archipel sub-antarctique du sud de l’océan Indien.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS