Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Nouveaux records pour les gaz à effet de serre en 2009
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nouveaux records pour les gaz à effet de serre en 2009

D’après le dernier bulletin annuel de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) (1), les concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre ont atteint des niveaux records en 2009.

La concentration de dioxyde de carbone (CO2) ressort à 386,8 ppm (2), soit une hausse de 0,42 % par rapport à 2008. Au niveau de méthane (CH4), la concentration s’établit maintenant à 1803 ppb (3), soit une hausse de 0,28 % par rapport à 2008. Quant au protoxyde d’azote (N2O), sa valeur mesurée en 2009 est de 322,5 ppb , soit une hausse de 0,19 % par rapport à l’année précédente. Selon le bulletin de l’OMM, il s’agit des concentrations les plus élevées depuis 1750. Pour ces trois gaz, elles s’établissaient alors à : 280 ppm pour le CO2, 700 ppb pour le CH4 et 270 ppb pour le N2O.

En termes de conséquences sur le bilan énergétique de l’atmosphère terrestre, le forçage radiatif (4) total induit par l’ensemble des gaz à effet de serre persistants a augmenté de 1 % entre 2008 et 2009 et de 27,5 % depuis 1990.


Evolution des concentrations respectives de CO2, CH4 et N2O


Il est à noter, que la crise économique qui a engendré en 2009 une baisse de 1,1 % des émissions de CO2 d’origine fossile (pétrole, gaz et charbon) n’a pas suffi à stopper la hausse des concentrations de CO2. On peut aussi noter, que la nouvelle hausse des concentrations de CH4 semble mettre fin à la stabilisation observée avant 2007. Sur ce sujet, Michel Jarraud, le Secrétaire général de l’OMM, a déclaré : « Les rejets possibles de méthane à partir du pergélisol de l’hémisphère Nord et des zones humides sous l’effet du changement climatique sont extrêmement préoccupants et font l’objet de recherches et d’observations intensives. ».
Michel Sage

1- Etablie à Genève, l’Organisation météorologique mondiale, qui compte 187 membres, est le porte-parole scientifique autorisé du système des Nations Unies pour tout ce qui concerne l’atmosphère et le climat de notre planète. L’OMM coordonne la mesure des concentrations de gaz à effet de serre via un réseau d’observatoires répartis dans plus de 65 pays

2- ppm : initiales de « partie par million » soit le nombre de molécules de gaz à effet de serre pour un million de molécules d’air.

3- ppb : initiales de « partie par billion » soit le nombre de molécules de gaz à effet de serre pour un milliard de molécules d’air.

4- Le forçage radiatif correspond à la différence entre le rayonnement solaire qui pénètre dans l’atmosphère et celui qui en sort.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
53

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS