Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Les premiers réfugiés climatiques fuient la montée des eaux
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les premiers réfugiés climatiques fuient la montée des eaux

Situé sur les îles Torrès (1), au Vanuatu, dans le Pacifique Sud, le village de Lataw a été déplacé de plusieurs centaines de mètres entre 2002 et 2004, pour échapper à la montée des eaux. Dès lors, vivant sur un archipel qui s’enfonce dans l’océan à mesure d’un centimètre par an, les 70 habitants de cette petite localité ont été désignés par les Nations Unies premiers réfugiés climatiques de l’Histoire. Mais selon une récente étude, menée par des chercheurs de l’IRD (2), cette course contre la montre n’est pas seulement le fait d’une fonte des glaces et de la dilatation des eaux de surfaces. A la hausse du niveau mondial des océans, s’ajoute une autre variable : l’enfoncement des îles.

L’archipel du Vanuatu se situe, en effet, à la frontière de la plaque tectonique du Pacifique, sous laquelle s’enfonce la plaque indo-australienne. Celle-ci entraîne avec elle la base de la plaque chevauchante, ainsi que les îles situées dessus. Selon les chercheurs, ce phénomène multiplie environ par deux l’élévation apparente du niveau de la mer aux îles Torrès. Ainsi, en l’espace de 12 ans, alors que le niveau des eaux s’est élevé d’environ 15 cm, les îles Torrès se sont enfoncées de près de 12 cm. Au final, la mer a monté d’environ 27 cm dans cette zone. Ces conclusions relativisent le « rôle dominant » attribué au changement climatique dans l’élévation du niveau apparent de la mer aux Torrès. L’erreur d’interprétation a conduit les autorités locales a sous-estimé la montée des eaux et déménagé en urgence le village de Lataw. Pourtant, selon l’IRD, le nouvel emplacement est loin d’être « optimal », avec une altitude insuffisante pour protéger durablement les habitants.

Cécile Cassier
1- Située à une altitude de 200 m, cette chaîne de petites îles s’étend sur une quarantaine de kilomètres, au sein de la « ceinture de feu » du Pacifique. Celle-ci désigne un ensemble d’arcs volcaniques s’étirant de la Nouvelle-Zélande à la Terre de Feu, à l’extrême sud du continent américain.

2- Institut de Recherche pour le Développement.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
192

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS