Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Les poissons de la mer du Nord ont trop chaud et remontent au nord
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les poissons de la mer du Nord ont trop chaud et remontent au nord

La température de la mer du Nord ayant augmenté de 0,6 °C entre 1962 et 2001, près d’un tiers des espèces de poissons de la mer du Nord ont quitté leur habitat d’origine pour s’implanter plus au nord, en quête de fraîcheur.

Selon les chercheurs, le réchauffement climatique serait le responsable de ce déplacement de masse avec 15 à 36 espèces qui auraient changé de zone de répartition, sur les 90 espèces étudiées durant les 25 dernières années. Au-delà de ce déplacement, pour A. Perry, responsable de l’étude publiée dans le magazine Science de vendredi, certaines espèces comme la morue, la sole et le merlan, pourraient disparaître de la mer du Nord d’ici 2050.

Sachant que selon les prévisions, la température de surface de la mer du Nord pourrait augmenter entre 1 et 2,5 °C d’ici 2050, c’est l’écosystème entier de la mer qui s’en trouverait bouleversé, obligeant l’industrie de la pêche à s’adapter pour survivre.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 14 mai 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS