Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Les extrêmes climatiques sévissent en Asie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les extrêmes climatiques sévissent en Asie

Depuis plusieurs semaines, le Pakistan et la Russie sont confrontés à des phénomènes météorologiques exceptionnels.

En Russie, ce sont la canicule et la sécheresse qui deviennent catastrophiques. Selon l’agence de presse russe RIA Novosti, « La chaleur anormale et la sécheresse régnant sur la Russie depuis la mi-juin sont à l’origine des 23.656 foyers d’incendies naturels qui se sont déclarés sur une superficie de 648.555 hectares ». Un bilan provisoire fait état de 48 morts et de 3 000 sans abri. Actuellement, ce sont 17 des 83 régions russes qui sont touchées par ces conditions climatiques. L’état d’urgence a été décrété dans sept régions. D’après l’agence de presse, la canicule et la sécheresse auraient causé la perte de 20 % des cultures du pays. Moscou ne cesse de battre des records de chaleur et, une porte parole du centre météo russe Fobos a déclaré : « Le mois de juillet dernier a été le plus chaud de toute l’histoire des observations météo à Moscou avec une température moyenne journalière de 26,1 degrés, soit plus de 3 degrés par rapport au record précédent ».

Au niveau du Pakistan, c’est une mousson particulièrement intense qui entraîne une catastrophe nationale. Selon le Croissant-Rouge du Pakistan il s’agit «des inondations les plus meurtrières qu’ait connues le Pakistan de mémoire d’homme ». Les premiers bilans font état de 1 500 morts et, selon l’UNICEF, ce sont 3,2 millions de personnes dont 1,4 million d’enfants qui seraient sinistrées et auraient besoin d’une aide d’urgence. Les fortes précipitations ont provoqué des inondations et des glissements de terrain. Des milliers d’habitations ont été détruites ainsi que d’importantes surfaces agricoles.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 août 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
cassie
5 août 2010 - 0 h 00 min

Si vous parlez des conditions climatiques qui règnent en Asie, pourquoi ne parlez vous pas aussi des conditions extrêmes qui règnent en Amérique du sud?
Parce que quand il fait froid ce n’est que de la météo et quand ça se réchauffe c’est le réchauffement climatique, c’est ça?????
J’aimerais comprendre
Toute l’Argentine sous zéro degré, le sud du Brésil avec des tº bien au dessous des normales saisonnières, pareil pour le Paraguay, l’Uruguay, la Bolivie. Des gens qui n’avaient jamais vu de neige de leur vie, ça n’intéresse personne ça???
A oui c’est vrai j’oubliais, ça ne va pas dans le sens du réchauffement COdeutesque toutes ces températures glaciales, alors vaut mieux ne pas en parler, même si le froid est « monté » jusqu’à l’équateur, que des gens sont morts de froid et des milliers d’animaux aussi, aucun intérêt puisque ça ne va pas dans le sens « politiquement correct » du réchauffement et surtout chuuuut faut rien dire, les moutons vont être réticents à se faire tondre


Lea
6 août 2010 - 0 h 00 min

Cassie, c’est vraiment fatiguant…. La pensée unique elle est du côté des gens comme vous… Regardez autour de vous, les gens qui prennent l’avion, qui roulent avec des grosses voitures, qui consomment a tout va…. Ils sont comme vous, ils ne croient pas a l’impact de l’homme sur la planète…. Le politiquement correct c’est de continuer a croire a la croissance… Vous faites partie de la majorité, comme ceux qui a une époque croyaient que la terre était plate….
Et lisez aussi les documents scientifiques, vous verrez que cela fait plus de dix ans que les scientifiques disent que le réchaufement climatique va engendrer des dérèglements qui pourront donner des conditions hivernales extremes ponctuellement dans des zones de la planete…


cassie
6 août 2010 - 0 h 00 min

ET bien alors, Léa, pourquoi n’en parle-t-on pas? Le froid c’est tout aussi important que le chaud non?
Et puis franchement vous jugez très vite les gens
Je ne suis pas pour la croissance infinie, ni pour tout le reste, ça fait très longtemps que je suis « décroissante » je ne roule que 3000 km par ans, je me chauffe au bois et tout ce que j’ai chez moi comme meubles, c’est du recyclage, sauf les matelas, et je fais même mes propres meubles en carton!!
Je mange bio et local le plus possible et je n’ai voyagé que 2 fois en avion de toute ma vie et je ne suis pas jeune.
C’est aussi très fatiguant de n’entendre qu’un son de cloche alors qu’il faudrait entendre tout le carillon pour se faire une idée réelle de ce qu’est le climat, car jusqu’à présent, même vos « experts » n’en connaissent pas tous les mécanismes.
D’ailleurs les recherches dans ce domaine donnent de plus en plus de divergences d’opinions, justement parce que le climat ce sont des tas de variables a prendre en considération et pas seulement ce CO2 qui a toujours varié en quantité à travers les âges.
Qu’on lutte contre le CO2 d’accord mais qu’on oublie pas le reste non plus, car jusqu’à présent rien ne se fait d’autre et surtout que certains arrêtent de biaiser les calculs pour que ça cadre avec ce qu’ils veulent nous faire avaler, ce n’est pas ça de la vraie science, c’est de la politique
Et taxer la populace pour un gaz nécessaire à la vie ne le fera jamais diminuer comme ça, même si on arrêtait tout du jour au lendemain, on respirera toujours.
Et tout le reste qui pollue énormément plus, qui plus est, souvent sournoisement comme les ondes électromagnétiques pulsées par exemple, seront toujours là et même de plus en plus présentes, mais ça ce n’est pas grave, ça ne se voit pas.
Il n’y a pas de pensée unique, mais des pensées dirigées par les médias ça oui et faudrait que ça cesse



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
34

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS