Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Le réchauffement climatique en action sur Google Earth
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le réchauffement climatique en action sur Google Earth

Le Met Office, l’équivalent anglais de Météo France, propose dorénavant une sorte de calque (1) qui apporte comme fonction à Google Earth (2), l’outil de cartographie de la planète du célèbre moteur de recherche, la possibilité de visualiser directement la hausse des températures que pourrait causer le réchauffement climatique en cours.

Une fois l’application du Met Office lancée, le globe terrestre est recouvert d’une palette de couleurs allant du bleu au rouge, symbolisant l’évolution des températures, en plus ou en moins, par rapport à la moyenne. La période proposée couvre l’intégralité du XXIe siècle, en adoptant un scénario médian en matière de réchauffement climatique, donc pas le plus optimiste ni le plus alarmant. Malgré cela, en déplaçant le curseur du temps (en haut de la fenêtre de Google Earth), le réchauffement est indéniable, ne serait-ce que sur les premières années de ce siècle.

En avançant dans le temps, son emprise sur la planète se fait plus forte, notamment sur les 2 pôles, l’Europe du Nord, la Sibérie, et l’extrême Nord du continent américain.


Si les scénarios climatiques font l’objet de corrections régulières, la tendance globale demeure, avec même un glissement vers les scénarios les plus alarmistes. Aussi, cet outil a donc le mérite de rendre visualisable un phénomène qui peut sembler très lent sur une vie humaine.
Alex Belvoit

1- Télécharger l’action du Met Office.

2- Télécharger Google Earth.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 mai 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
JeanPhir
28 mai 2008 - 0 h 00 min

Personnellement j’aurais préféré la possibilité de visualiser la modification des côtes due à la montée des eaux, beaucoup plus facile à réaliser en plus.

Franchement, pouvoir prédire le changement de température sur l’Europe est très aléatoire puisque la fonte actuelle des glaces du Groenland est de nature à bloquer le Gulf Stream, ce qui entraînerait au contraire un fort refroidissement. Cet arrêt s’est produit déjà par le passé lors des glaciations. Il y a un réchauffement global mais pas forcément local.
C’est un des problèmes que je vois au changement climatique : les politiques s’attendent à un réchauffement, encouragent la plantation d’essence plus résistantes, mais pas grand chose sur la remontée des nappes phréatiques, les bouleversement météorologiques annexes comme les tempêtes et averses diluviennes là où il pleut rarement et, inversement, des sécheresses dans des régions humides et pourtant les résultats sont catastrophiques surtout s’ils se répètent. Or les forts changements de position des masses d’air font basculer le temps localement vers n’importe quelle extrême…


isis
28 mai 2008 - 0 h 00 min

Tout a fait d’accord avec JeanPhir, le probléme n’est pas le réchauffement climatique mais la future et RAPIDE glaciation qui menace. Donc il serait plus judicieux de surveiller la montée des eaux, les mouvements sismiques ainsi que les explosions solaires qui ont une grande influence sur notre planète et sur tout notre système électrique. Les tsunamis risquent de se multiplier sur toutes les côtes et au moment où on s’y attend le moins;



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
83

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS