Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Le nucléaire pour réduire les émissions de CO2 de 20 % en Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le nucléaire pour réduire les émissions de CO2 de 20 % en Europe

Dans son ‘paquet intégré’ pour contenir la hausse de la température sous la barre des 2 °C, par rapport à l’ère préindustrielle, la commission européenne entend parvenir à une réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Au-delà du discours sur l’adoption de véhicules sobres et de normes plus strictes au niveau de la consommation des bâtiments et des appareils, le secteur de la production d’électricité constitue un levier puissant.

Aujourd’hui, le charbon et le gaz interviennent pour plus de 50 % dans l’approvisionnement en électricité de l’Union Européenne (UE) et devraient continuer à y occuper une place non négligeable. Toutefois, ces énergies, à l’instar du pétrole, contribuent fortement au réchauffement climatique en étant une source importante de gaz à effet de serre. Pour ces raisons, la commission européenne a fait évoluer son discours sur le nucléaire, en déclarant que ‘Il revient à chaque Etat membre de décider de recourir ou non à l’énergie nucléaire pour produire de l’électricité… Pour répondre à la demande prévisible en énergie et limiter la dépendance de l’Europe vis-à-vis des importations, on pourrait prendre des décisions concernant de nouveaux investissements ou la prolongation de la durée de vie de certains réacteurs.’ et d’ajouter ‘Une autre possibilité pourrait consister à accroître la production d’énergie nucléaire afin de réduire les émissions de CO2 et de jouer un rôle éminent dans la lutte contre le changement climatique mondial.’

Si la commission reconnaît que le nucléaire n’est pas sans risque et que la gestion de ses déchets reste un problème insoluble à ce jour, elle rappelle que cette énergie ‘…ne dégage pratiquement pas d’émission de carbone’ et qu’à ce titre elle s’inscrit pleinement dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Ce ‘Paquet énergie’ sera soumis au Conseil européen des 8 et 9 mars prochain et déterminera la politique énergétique de l’Europe pour les 10 prochaines années. L’enjeu est donc capital et les réactions des défenseurs de l’environnement mitigées.

Ainsi, l’objectif de – 20 % est trouvé insuffisant pour contenir la hausse de température en dessous des 2 °C. La réduction apparaît d’autant plus insuffisante qu’un objectif de -30 % a déjà été adopté par certains Etats comme l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Suède ou l’Italie. La France, qui s’est engagée à réduire de 75 % ses émissions de CO2 d’ici 2050, ce qui équivaut à un effort annuel de 3 %, est aussi en ligne avec ces – 30 %.

En outre, pour le Réseau Action Climat, les Amis de la Terre et le réseau « Sortir du nucléaire », ce plan européen accorde une place trop importante à l’énergie nucléaire, tandis que les secteurs des transports et du bâtiment restent insuffisamment traités.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
20

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS