Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Le climat de la France au 21ième siècle
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Le climat de la France au 21ième siècle

Evolution température en France

Le 6 septembre 2014, le volume 4 du rapport « Le climat de la France au 21ième siècle » intitulé « Scénarios régionalisés édition 2014 » a été remis à Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et du Développement durable. Ce rapport s’appuie sur les dernières projections du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et notamment sur les scénarios d’évolution des concentrations des gaz à effet de serre (GES) au niveau de la planète. En équivalent CO2 (1), les concentrations vont de 475 ppm (2) à 1 313 ppm à l’horizon 2100. Pour mémoire, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a indiqué début septembre que pour le seul CO2, la concentration fin 2013 était déjà de 396 ppm avec une augmentation annuelle de 2,9 ppm.

Donc, pour la France métropolitaine et pour la période 2021-2050, le rapport indique une hausse des températures comprise entre 0,6 °C et 1,3 °C, par rapport à la moyenne de référence calculée sur la période 1976-2005. Sachant que la hausse devrait être plus marquée dans le quart Sud-Est du pays avec une fourchette comprise entre 1,5 °C et 2 °C. Les conséquences de ces évolutions devraient être une augmentation du nombre de jours de vague de chaleur en été pouvant atteindre les 10 jours dans les régions du Sud de la France et une diminution du nombre de jours anormalement froids de 1 à 6 selon les régions. Les précipitations quant à elles devraient être en légère augmentation aussi bien en été qu’en hiver.

Concernant la deuxième période analysée, soit 2071-2100, les chiffres apparaissent bien plus importants. Ainsi, selon les scénarios d’émission de GES, la hausse des températures serait comprise entre 0,9 °C et 3,6 °C et pourrait dépasser largement les 5 °C dans les zones du Sud du pays. Cette partie sud devrait être particulièrement impactée par des épisodes de sécheresse et par des vagues de chaleur qui devraient dépasser de 20 jours celles que nous pouvons connaître actuellement.

Un des éléments importants de ce rapport est que le climat français se réchauffe plus rapidement que la moyenne mondiale. Ainsi à titre d’exemple, selon Pierre Bretel, Délégué général de l’Association nationale des élus de montagne (ANEM) : « Des relevés effectués depuis 1910 dans les Alpes, indiquent que les températures moyennes ont augmenté à certains endroits de 1,5°C (contre +0,74°C au niveau planétaire selon le GIEC ».

1- Équivalent CO2: concentration de CO2 qui entraînerait le même effet qu’un mélange de CO2 pour l’ensemble des autres gaz à effet de serre (Méthane, protoxyde d’azote…).

2- ppm : initiales de « partie par million » soit le nombre de molécules de gaz à effet de serre pour un million de molécules d’air.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 25 septembre 2014 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Kim Long
1 octobre 2014 - 22 h 16 min

La France nombril du réchauffement climatique ! Plus rien ne me surprend dans ce pays de dégénérés… Mais l’été le plus pourri depuis 1959 et les cataractes dans le sud font partie de quelle scénario ? CO2 évidemment ! Sauce Giec.


Bathy
2 octobre 2014 - 11 h 17 min

lol, combien de fois faudra-t-il répéter qu’une moyenne n’a rien à voir avec des évènements ponctuels……. (sans parler du fait que l’on précise que les précipitations augmentent); quand aux valeurs basses, elles ne sont là que pour les politiques: à chaque mise à jour des mesures on constate que ça tape plutôt dans les valeurs hautes


BRETON
5 octobre 2014 - 6 h 44 min

Pourquoi pays de dégénérés Kim Long ? Que dire alors du Japon qui construit des centrales sur un pays à très haut risque télurique et qui par fierté ancestrale CACHE la vérité à son peuple ? que dire de la Chine qui a laissé augmenter sa démographie pour en arriver à saturation tout en continuant de polluer la planète en se moquant de toutes pressions internationales. Que dire de certains pays africains vivant encore comme au moyen âge et dont les dirigeants, eux, vivent sous des manteaux d’or comme nos rois ? etc… Alors des dégénérés il y en a un peu partout, cherche une ile déserte !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1885

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS