Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Le changement climatique est apparent dans toute l’Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le changement climatique est apparent dans toute l’Europe

Le changement climatique a de nombreux impacts sur la société et l’environnement européens. La dernière évaluation de l’agence européenne pour l’environnement dresse un nouveau bilan d’étape peut réjouissant, susceptible d’entraîner des dommages très coûteux.

 

Comme le montre le rapport «Climate change, impacts and vulnerability in Europe 2012», on observe globalement en Europe des températures moyennes plus élevées, ainsi qu’une diminution des précipitations dans les régions méridionales et une augmentation plus au Nord. Conséquence directe de ce réchauffement, la calotte glaciaire du Groenland fond à grande vitesse, de même que les glaces de l’océan Arctique et de nombreux glaciers (les glaciers des Alpes ont perdu environ les deux tiers de leur volume depuis 1850). Quant au manteau neigeux européen, il a diminué et une grande partie du permafrost s’est réchauffée.

Si la dernière décennie (2002–2011) a été la plus chaude jamais enregistrée en Europe, avec des températures du sol supérieures de 1,3°C à la moyenne de l’ère préindustrielle, ce n’est probablement que le prémisse d’un avenir proche. Ainsi, diverses projections montrent que la température moyenne européenne pourrait être de 2,5 à 4°C plus élevée dans la seconde moitié du XXIe siècle par rapport à la moyenne de 1961 à 1990.

Outre les problématiques agricoles, de ressource en eau douce, de disparition d’espèces, etc. le niveau des mers devrait continuer à s’élever avec le risque d’inondations côtières qui l’accompagne. La propagation de certaines maladies, véhiculées par des vecteurs (moustiques, etc.) jusqu’alors inconnus en Europe ainsi qu’une saison des pollens plus longue (elle commence déjà 10 jours plus tôt qu’il y a 50 ans) concourront à affecter la santé des populations.

Face à ces évènements, le rapport souligne que certaines régions seront moins à même de pouvoir s’adapter au changement climatique que d’autres, en partie à cause des disparités économiques existantes, lesquelles pourraient s’en trouver renforcées.

Rémy Olivier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 décembre 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
23 décembre 2012 - 0 h 00 min

N’est-ce pas ce que l’on veut finalement ? Les messages d’alerte nous ont été donnés depuis longtemps et rien ou presque n’a changé. On continue à produire et consommer de l’inutile, placer les mêmes mafieux aux pouvoirs, militer
pour la croissance car ça crée de l’emploi (des boulots de merde en fait), bouffer des tonnes de viande, rouler dans des véhicules thermiques jusqu’à la dernière goutte de pétrole, dans des voitures électriques jusqu’au dernier kilo
d’uranium, etc etc…. En fait pas de changement en perspective (seulement pour le climat).
C’est échafaudé consciemment tout ça !
Prochaine étape : la disparition des pollinisateurs. Préparons-nous à une bonne rigolade dans quelques temps.


jdautz
24 décembre 2012 - 0 h 00 min

Qui va favoriser à la fois le carbone, le méthane et la destructions des nappes en sous-sol.

Rien que du bénéf. De toute manière il y a trop de monde sur terre, mais grâce au gaz de schiste on va pouvoir y remédier rapidement.

A défaut de fin de calendrier maya…


cassie
6 janvier 2013 - 0 h 00 min

Oui c’est vrai le temps change, avant on mettait le chauffage fin octobre et on le fermait fin avril, maintenant il faut le mettre fin septembre sinon on se les gèle, et on n’arrive plus à le couper avant fin mai.
On passe de l’été à l’hiver et de l’hiver à l’été, sans plus aucune transition
l’année passée il y avait plus de neige dans le sud de l’espagne que dans les pyrénées là où je suis
Donc oui c’est vrai il y a changement climatique



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
235

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS