Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » La Suisse fait son bilan climatique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Suisse fait son bilan climatique


Pour la première fois, l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse vient de publier un rapport de synthèse détaillé des indicateurs climatiques du pays. Ce document reprend des séries de mesures de plus de 150 ans, aussi bien de facteurs climatiques (température, précipitations…) que de leurs conséquences (évolution des glaciers, périodes de floraison…).

Un des éléments fondamentaux du rapport est l’impact du réchauffement climatique global au niveau de la Suisse. Alors que d’après le GIEC (1), en terme de moyenne planétaire, les températures de surface ont subi une hausse d’environ 0,74°C au cours des cent dernières années, la Suisse enregistre une hausse de 1,1°C sur le dernier siècle et de 1,5°C depuis 1864.



Température en Suisse 1864 – 2006 Écart annuel par rapport à la moyenne 1961 – 1990



Cette augmentation significative de la température moyenne a déjà des influences perceptibles sur l’environnement. Ainsi, le document relève que la saison pollinique du bouleau s’est avancée de deux semaines au cours des quarante dernières années ; déplaçant d’autant la période de déclenchement des allergies. L’effet est aussi très significatif sur l’apparition des premières feuilles du marronnier à Genève ; cet événement annuel a été observé le 23 avril pour l’année 1816 et le 22 décembre pour l’année 2002. En moyenne, depuis 1820, la feuillaison du marronnier est passée du 2 avril au 25 février.

Autre élément observable du changement climatique helvétique est la forte diminution du nombre de jours de neige, et par conséquent de la couverture neigeuse. Alors que globalement le nombre de jours de neige avoisinait les 58 jours par hiver, il se situe actuellement autour de 33. A titre d’exemple, pour Engelberg (1060 mètres d’altitude), le nombre de jours avec une hauteur de neige supérieure à 30 cm est passé de 60 au début des années 1900 à 35 au début des années 2000.

Les glaciers suisses n’échappent pas non plus à l’influence de l’élévation constante de la température et les auteurs du rapport qualifient de dramatique le recul observé des glaciers alpins. Le grand glacier d’Aletsch de 22,9 Km de longueur a perdu depuis 1875 près de 2 800 mètres dont environ 1 000 mètres lors des trois dernières décennies.



Variations de longueur de trois glaciers suisses 1880 – 2006



Pour les responsables des services météorologiques suisses, cette compilation de données doit servir de base pour mieux appréhender les impacts présents et futurs du changement climatique. La Suisse doit s’attendre à subir dans les prochaines décennies un réchauffement supérieur à la moyenne mondiale. D’après le dernier rapport du GIEC : « il faut compter d’ici 2050 en Suisse avec un réchauffement d’environ 2°C en automne, hiver et printemps et de presque 3°C en été. L’estimation en matière de précipitations prévoit une augmentation de 10% en hiver et une diminution de 20% en été».
Michel Sage
Graphiques : Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse


1- C’est en 1988 que l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ont créé le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’évolution du Climat) pour une évaluation impartiale des informations internationales scientifiques, techniques et socio-économiques sur l’évolution du climat. Ce groupe publie tous les 6 ans un rapport complet, qui tient lieu de référence pour les scientifiques et les décideurs du monde entier.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
73

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS