Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » La Russie dit OUI à la lutte contre le changement climatique avec Kyoto
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Russie dit OUI à la lutte contre le changement climatique avec Kyoto

Après l’adoption d’un projet de loi visant à ratifier le protocole de Kyoto, hier, par le conseil des ministres, la Russie devrait enfin ratifier ce texte dans les semaines à venir. L’adoption du texte par les députés de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, ne devrait pas posé de problème, ceux-ci étant à une large majorité favorable au gouvernement.

Si la Russie se résout finalement à ratifier Kyoto c’est qu’elle a plus à y gagner qu’à y perdre. En effet, ses émissions actuelles de gaz à effet de serre (GES) sont inférieures de 20 % au niveau de 1990 lui évitant d’être contrainte à les réduire. A l’opposé, la mise en place du marché européen du CO2 (janvier 2005) peut lui faire espérer des retombées financières intéressantes avec notamment les plantations de forêts déductibles des émissions de GES, dénommées ‘puits de carbone’.

Conclu en décembre 1997, le protocole de Kyoto constitue le traité le plus important dans la lutte contre le changement climatique. Son application est suspendue à sa ratification par un minimum de 55 pays, représentant 55 % des émissions de GES des pays industrialisés en 1990. Pour y parvenir la ratification des USA et/ou de la Russie est donc obligatoire (respectivement 36% et 17% des émissions de GES); la ratification russe représenterait donc l’entrée en vigueur du protocole de Kyoto. Néanmoins, si 122 pays ont déjà ratifié le protocole, que la proche ratification de la Russie le rend opérationnel, sa portée reste réduite sans la signature des Etats-Unis, le plus important émetteur de gaz à effet de serre de la planète.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 octobre 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
87

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS