Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » La hausse des températures à l’horizon 2100 se confirme
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La hausse des températures à l’horizon 2100 se confirme

Plusieurs organismes scientifiques français, dont le CNRS et Météo-France, ont travaillé conjointement à d’importants travaux de simulations passées et futures du climat à l’échelle globale. Récemment communiqués, ces nouveaux éléments confirment les conclusions du dernier rapport du GIEC (1) de 2007, relatives aux futurs changements de températures et de précipitations. Ils ont ainsi mis en évidence une tendance à l’augmentation des températures à l’horizon 2100, variable selon le scénario climatique retenu. La hausse oscille ainsi de 3,5 à 5°C dans le cas du scénario le plus sévère à 2°C pour le scénario le plus optimiste, intégrant des politiques climatiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Se confirme également une intensification du cycle hydrologique, mettant en jeu le rythme des précipitations et le phénomène d’évaporation à l’échelle mondiale. Ces nouvelles données augurent également de la fonte rapide de la banquise Arctique, avec une disparition en été vers 2040 ou 2060 dans le cas du scénario le plus pessimiste.

Au cours de ces travaux, les chercheurs ont démontré que la « réponse aux seuls facteurs naturels ne permet pas d’expliquer le réchauffement moyen constaté à partir de la seconde moitié du 20ème siècle ». Des simulations couplant le climat au cycle du carbone ont souligné la nécessité de réduire rapidement les émissions anthropiques et d’atteindre des émissions dites « négatives » (2) d’ici la fin du 21ème siècle. Ces nouvelles recherches viennent enrichir les précédents travaux scientifiques effectués en vue du 5ème rapport du GIEC, dont le premier volet doit paraître à la mi-septembre 2013.

Cécile Cassier
1- Groupe Intergouvernemental d’experts sur l’Evolution du Climat.

2- Les émissions « négatives » désignent une action anthropique permettant de prélever directement du CO2 de l’atmosphère.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 février 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS