Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » La Grande-Bretagne a soif
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Grande-Bretagne a soif

L’année 2010 met à mal le cliché d’une Grande-Bretagne verdoyante, où les averses ne sont pas rares. Ainsi, cette année, le déficit de pluviométrie y est exceptionnel et record pour les six premiers mois, depuis plus de 80 ans. Avec un cumul de 356,8 mm de pluie de janvier à fin juin, on est loin des 511,7 mm de moyenne sur la période 1971-2000. Il faut remonter à 1929 pour trouver un premier semestre plus sec (275,7 mm de pluies).

Par rapport à cette époque, la demande en eau s’est évidemment considérablement accrue avec la forte hausse de la population et des besoins industriels et agricoles croissants. En conséquence, le niveau des nappes phréatiques et autres réserves d’eau douce est exceptionnellement bas, avec des taux de remplissage qui peuvent être de seulement 50 % dans les régions les plus touchées.

Si la côte occidentale du pays est la plus concernée, notamment le Nord-Ouest, la situation du comté de Cumbrie est paradoxale. Cette région a en effet fait partie des zones inondées il y a quelques mois. Or, si les niveaux de pluviométrie actuels perdurent, elle devrait connaître prochainement une restriction des usages de l’eau, ses ressources alimentant des millions de foyers, dont la ville de Manchester.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
39

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS