Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » La déforestation pourrait limiter le réchauffement de la Terre
L'éco-photo de la semaine
colibri

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes

Formation aux métiers de la nature
Chiffre Clé
· 14,2% de l’énergie en France est renouvelable ·
La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie en France [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Purins, huile, argile, vinaigre … enfin ...
  2. Homologation route pour une voiture ...
  3. Colibris : les acrobates aériens !
  4. Et pendant ce temps là à Fukushima
  5. A Chicago, le restaurant qui a produit 30 ...

Focus Sur
requins
Plus beau qu’un requin, tu meurs !

Le dossier du mois
PNPP purin d'ortie
L’assouplissement de la législation concernant la production et diffusion d’alternatives aux pesticides, obtenues à partir de plantes (décoction, infusion, macération et autres fermentations), était un souhait de longue date des paysans tenant d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Fin juillet, le vote en deuxième lecture de la loi d’avenir agricole a permis cette évolution en cessant de considérer les officielles « préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP) » [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La déforestation pourrait limiter le réchauffement de la Terre

Un arbre est un puits à carbone quand il est en phase de croissance, aussi la lutte contre le déboisement et l’encouragement à la reforestation sont considérés comme des leviers permettant de lutter contre le réchauffement de la planète.

Toutefois, cet état de fait pourrait être bousculé par la publication d’une étude américaine qui estime, au contraire, qu’une déforestation des moyennes et, surtout, hautes latitudes de la planète pourrait limiter le réchauffement de 0,3 °C à l’horizon 2100. Si ce faible gain ne change probablement rien à la problématique de la fin du XXIe siècle, il est néanmoins intéressant d’analyser plus précisément ce qui permet aux chercheurs d’aboutir à ce constat.

Les forêts peuvent affecter le climat de plusieurs manières :

- elles absorbent plus de gaz carbonique qu’elles n’en rejettent (essentiellement dans la phase de croissance des végétaux) ;

- elles rejettent d’importantes quantités d’eau dans l’atmosphère, qui favorisent les nuages et aident à refroidir la planète tout en accroissant l’effet de serre ;

- avec une végétation de couleur foncée, les forêts absorbent la chaleur du soleil, contribuant à son piégeage.

Jusqu’à présent, les stratégies visant à limiter le réchauffement climatique, en ayant recours à la plantation d’arbres, ont seulement tenu compte du premier effet cité. Or, en prenant en compte l’intégralité de ces paramètres, l’équipe de chercheurs du Lawrence Livermore National Laboratory (1), dirigée par Govindasamy Bala, démontre que dans certaines configurations l’effet albédo (2), du dernier point, peut inverser la contribution des forêts au réchauffement climatique.

Si les zones forestières tropicales sont salutaires pour limiter le réchauffement climatique, le reboisement des forêts boréales canadiennes, scandinaves et sibériennes pourraient contribuer au réchauffement de la planète. Pour illustrer le problème, des pins aux aiguilles foncées pourraient donc avoir un impact plus important que des peupliers aux feuilles claires.

A mi-chemin de ces forêts, aux moyennes latitudes (Etats-Unis, majeure partie de l’Europe et de l’Asie), le reboisement n’apporterait que des avantages minimes pour le climat.

En conclusion, bien que les chercheurs estiment qu’il convient de poursuivre les recherches pour obtenir des résultats plus détaillés, ils jugent que les forêts, en dehors des tropiques, ne devraient pas être considérées comme une stratégie d’atténuation face au réchauffement climatique.

Pascal Farcy
1- Le laboratoire national de Lawrence Livermore dépend de l’université de Californie pour le compte du département en charge de la sécurité de l’énergie nucléaire aux USA. Voir le site (en anglais).

2- Albédo : pouvoir réfléchissant d’un corps. Ainsi, un corps noir mat qui ne réfléchit pas a un albébo de 0%, quand celui de la craie est de 0,85.
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 27 avril 2007 à 12:00

3062 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
25

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS