Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » La côte atlantique a sérieusement souffert des tempêtes hivernales
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



La côte atlantique a sérieusement souffert des tempêtes hivernales

tempête aquitaine

Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) vient de publier le rapport final de l’Observatoire de la Côte aquitaine (1) sur les conséquences des tempêtes de l’hiver 2013-2014.

Entre décembre 2013 et mars 2014, huit tempêtes de fortes intensités ont frappé l’ouest du pays et, selon le BRGM, la puissance de la houle a été particulièrement élevée, en comparaison des données historiques, et voire même plus du double de celles des hivers précédents.

 Ces phénomènes répétitifs ont provoqué des reculs historiques du trait de côte sur la majeure partie des 240 km de côtes sableuses du littoral aquitain, avec par endroit des reculs supérieurs à 20 mètres.

C’est en Gironde que les conséquences ont été les plus spectaculaires avec des reculs enregistrés dépassant les 30 mètres et même les 40 mètres par endroits. A tire de comparaison, les valeurs des reculs se situent entre 1 à 3 mètres par an, avec des pointes à 6 mètres pour les années agitées. De plus, selon l’étude « les plages se sont fortement abaissées et aplanies, limitant ainsi leur résistance et celle des dunes adjacentes aux assauts de l’océan » ce qui pourraient avoir des conséquences non négligeables sur l’érosion lors des années à venir.

 Si les côtes ont souffert, la faune et la flore n’ont pas été épargnées par ces conditions météorologiques. Ainsi, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) a mené des campagnes de comptage d’oiseaux marins échoués lors de ces tempêtes et, les chiffres sont éloquents. Fin février 2014, sur la partie côtière allant du pays Basque au Finistère sud ce sont plus de 21 000 oiseaux qui ont été retrouvés morts et près de 3 000 qui ont pu être acheminés vers des centres de sauvegarde. A priori, c’est le Macareux moine ou « perroquet de mer » qui a le plus souffert des tempêtes avec plus de 12 000 cas recensés. La raison principale de cette hécatombe semble être l’incapacité pour ces volatiles de se nourrir du fait des conditions météorologiques extrêmes. L’ampleur doit être bien plus importante car ces données ne représentent que le comptage fait par les bénévoles de la Ligue, et de nombreux cadavres non recensés ont été repérés par les pécheurs aux larges des côtes.

1 – L’Observatoire de la Côte Aquitaine, initié en 1996, a pour objectif de mettre à la disposition de la population des informations relatives notamment à l’érosion côtière et à la submersion marine et de fournir aux décideurs et gestionnaires un outil d’aide à la décision.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 27 novembre 2014 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Mirandola
29 novembre 2014 - 19 h 41 min

On s’en fout, on a la Toyota à Hydrogène !


guyD
30 novembre 2014 - 15 h 19 min

Si tous nos hommes politiques avaient des villas somptueuses sur le bord des rivages marins. Que se passeraient ils ? Les naïfs penseront qu’ils s’ emploieront alors à prendre des mesures énergiques pour limiter les causes provoquant les dérèglement du climat. Je pense quant à moi qu’ils se dépêcheraient de vendre et d’acheter un chalet à la montagne.


justin
2 décembre 2014 - 22 h 51 min

L’information finit par passer. Sur France2, ce soir, zoom sur ces maisons deux fois inondées cette année devenues invendables. Elles sont en zone rouge de l’étude de l’IGN/BRGM qui a classé tout le littoral français. La zone rouge c’est un mètre d’eau en permanence à la fin du siècle. Cà fait 40 ans qu’on construit en zone inondable, que les maires repoussent l’établissement de leurs plans de prévention et que tout le monde achète près de l’eau. Les assurances, elles, remboursent. Peut-être qu’on va finir par croire que le climat se dérègle.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2365

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS