Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » La conférence de Montréal s’achève dans l’indifférence
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La conférence de Montréal s’achève dans l’indifférence

La conférence des Nations Unies sur les changements climatiques vient de s’achever à Montréal, c’est sans doute la principale information de cette conférence. Il sera sans doute beaucoup plus facile de calculer les tonnes de CO2 émises par les délégations pour se rendre à Montréal que de déterminer les quantités de CO2 qui seront économisées suite aux décisions prises.

Au total ce sont pourtant, près de 8 000 délégués, représentant 189 pays, qui avaient fait le choix de se réunir pour cette conférence.

La raison principale de l’absence de résultats concrets semble être le fait que chacune des délégations était plus mandatée pour faire bonne figure que pour prendre des engagements. Ainsi, lors de la succession des discours, on a assisté à une surenchère verbale ; chaque représentant voulant montrer au combien son pays était sensible au sujet et se voulait leader dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les expressions telles que « enjeux majeurs », « urgence de la situation », « effort considérable » se sont multipliées lors des deux semaines de débat. Par contre, la conclusion se situe plutôt aux antipodes des bonnes paroles, chacun pouvant se féliciter d’avoir décidé de l’engagement d’un dialogue sans calendrier contraignant.

En tous les cas, il est un point sur lesquels les participants auront du mal à se féliciter, c’est sur le fait d’avoir été écouté par les peuples de la planète. La couverture médiatique étant proche du zéro, les équipes de télévision, radio et presse ne pouvant couvrir à la fois le tirage au sort de la coupe du monde de football et la conférence sur les changements climatiques.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
24

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS