Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » L’histoire du climat du Groenland commence à s’écrire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’histoire du climat du Groenland commence à s’écrire

Le projet de forage international NEEM (1), situé sur la partie nord-ouest de la calotte de glace du Groenland, a permis de forer plus de 2 500 mètres de glace lors des deux dernières années. Ainsi, l’équipe du projet a pu atteindre, pour la première fois, le socle rocheux et extraire des carottes de glace datant de la dernière période interglaciaire soit environ 130 000 ans. Ces premières analyses de l’Eemien (2) ont permis aux scientifiques d’obtenir des estimations des changements de température, de quantité de précipitations, ainsi que de composition atmosphérique.

Le professeur Dorthe Dahl-Jensen, coordinatrice du projet NEEM, tient une section de carotte de glace extraite dans le cadre de NEEM. De nombreuses analyses sont ensuite nécessaires pour révéler les secrets du climat à partir de la glace.

© Sepp Kipfstuhl, Alfred Wegener Institute, Bremerhaven, Germany

 

 

Le projet, piloté par l’Université de Copenhague, implique 14 pays, dont la France (3). Grâce aux analyses de la glace et de l’air piégé, les scientifiques ont pu déterminer qu’il y a 130 000 ans le climat de cette zone du Groenland aurait été de 4°C à 8°C plus chaud que celui d’aujourd’hui. D’après les scientifiques, ces températures sont supérieures à celles fournies jusqu’à présent par les modèles mathématiques. Autre surprise pour les chercheurs, malgré ces températures élevées, la hauteur de la calotte glacière n’a baissé que de quelques centaines de mètres pendant cette période. Du coup, la masse de glace du Groenland n’a pu contribuer que de deux mètres à l’élévation des océans au lieu des quatre à huit mètres établis par la communauté scientifique.

Ces premières conclusions sur le climat de l’Eemien et, particulièrement sur la faible fonte de la calotte groenlandaise, laissent à penser que la calotte de l’autre hémisphère, à savoir l’Antarctique, aurait contribué à une plus large part de la montée du niveau marin.

Même si les températures élevées de cette période ont eu un impact plus faible que prévu sur la fonte des glaces du Groenland, les scientifiques font remarquer que la calotte du Groenland a quand même diminué d’environ 25 % en 6 000 ans lors de l’Eemien. Et, d’après eux, cette information confirme « la vulnérabilité de la calotte du Groenland aux augmentations de température ».

Michel

1- Pour : North greenland EEMien ice drilling (ou forage de glace Eemien au Nord du Groenland).

2- L’Eemien correspond à l’avant-dernière période interglaciaire du Quaternaire (environ 114 000 – 130 000 ans).

3- Plusieurs laboratoires français participent au projet dont notamment : le Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l’environnement (LGGE, CNRS/UJF) et le Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (IPSL/LSCE, CNRS/CEA/UVSQ).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 février 2013 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
388

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS