Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » L’hiver fait chauffer les compteurs
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’hiver fait chauffer les compteurs

Le sévère épisode de froid qui s’est abattu sur une large partie de l’Europe a généré des pics de consommation énergétiques sans précédents. La France n’a pas échappé à la règle, après un record de consommation électrique atteint en début de soirée de lundi avec 90 200 mégawatts (MW), les deux soirées suivantes se sont révélées encore plus « énergivores ». Ainsi, mardi a vu la consommation atteindre les 91 500 MW et, un nouveau record a été établi mercredi à 19 heures avec 92 400 MW.

Dans le même temps, GRTgaz (1) a enregistré une pointe de consommation de 145 000 MW de gaz naturel soit 10 000 MW de plus que le dernier record établi le 26 janvier 2007.

Alors que ces valeurs négatives de température ne sont pas exceptionnelles pour cette période de l’année, des épisodes identiques se produisent en France en moyenne tous les 5 à 7 ans, les niveaux de consommation atteints pendant ces trois jours sont significatifs d’une société qui n’a pas encore pris le chemin de la sobriété énergétique.

Le retour prévu de températures moins négatives, dans les prochains jours, devrait soulager les deux réseaux gaz et électricité.

Michel Sage
1- GRTgaz est une société de GDF SUEZ. Son rôle consiste à exploiter, entretenir et développer le réseau de transport de gaz naturel en France, à l’exception du Sud-Ouest, sur les 4/5 du territoire national, soit un réseau d’environ 32 000 km.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 janvier 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
L|elfe
9 janvier 2009 - 0 h 00 min

Durant ces 3 jours on a entendu les radios, les televisons nous demander d’economiser de l’electricite en baissant le chauffage, en eteingnant les lampes dans les pieces non utilisees, en coupant les machines electriques au travail plutot que de les laisser en veille,…

Mais chaque soir je me desole de voir toujours les vitrines des magazins eclaires par des lampes (qui ne sont certainement pas basse consommation), de voir les batiments publics eclaires par des projecteurs alors qu’apres 10h, cela n’a aucun interet (surtout en cette saison).

Bref on nous bassine avec ces consommations records et bientot on va nous expliquer que c’est la raison pour laquelle on a besoin d’un nouveau reacteur nucleaire.

Arretons l’hypocrisie, mettons un pull, montrons l’exemple aux pouvoirs publics qui ne savent pas comment faire pour economiser notre argent et l’electricite.

L’elfe


lupus
10 janvier 2009 - 0 h 00 min

Et si l’hiver on ralentissait la cadence !!!
On travaillerait moins, donc on dormirait plus, donc on consommerait moins, donc on économiserait plus, donc on polluerait moins…
y’a pas quelque chose à creuser là dessous ?
Les animaux y arrivent avec leur petite cervelle, pourquoi pas nous avec nos grosses têtes…


livet
11 janvier 2009 - 0 h 00 min

Vendredi soir 19h je passe prés du terrain de foot de Livarot, les grands projecteurs sont allumés, personne sur le stade et sûrement personne à venir compte tenu de l’état de la pelouse. Cela représente l’équivalent de quelques ampoules incandescentes.
Je pense que l’on attendra un délestage pour réagir !


ptitiza87
12 janvier 2009 - 0 h 00 min

Lorsque les propriétaires de logements prendront leurs responsabilités afin d’isoler correctement les appartements et maisons quils louent ; nous ferons certainement des économies d’énergie. Par exemple,j’ai un logement de fonction en contre partie de mon travail ; il a fallu que je contacte plusieurs fois le service qui s’occupe de mon logement pour que soit posé de la laine verre. Résultat : j’ai gagné 2°C dans chaque pièce le soir même.Et c’est le logement d’une collectivité territoriale qui prône le développement durable… Cherchez l’erreur!!!


jlg47
18 janvier 2009 - 0 h 00 min

Le prix variable des énergies fossiles et le système de taxation favorise un retour à l’usage de l’électricité pour le chauffage.
La nouvelle mode propagée par EDF est le développement des PAC, réversible pour solliciter aussi un usage en été.
Mais si les pompes à chaleurs affichent des coefficients de performance élevé, ce n’est qu’en situation favorable, c’est à dire en mi-saison. lorsque l’écart de température entre l’extérieur (source froide) et l’intérieur (source chaude) s’accroît, la simple analyse du cycle de Carnot montre que la performance s’effondre.
Au minimum, le système bascule en effet joule, au pire il s’obstine et le COP devient inférieur à 1.

Le pire arrive:
- Les PAC « haute température ». En effet, jusqu’à présent, les PAC étaient inopérantes en dessous de 0°C et les installations à eau chaude basculaient sur les énergies fossiles, soulageant d’autant le réseau électrique. Ces nouvelle génération de PAC prétendent fonctionner sur les installation à eau chaude à température normale (jusque 80°C) avec des sources froides à très basse température. Hors, dans ces conditions, les cycle des dégivrage consomment parfois plus que les cycle de fonctionnement. C’est donc un appel accru au réseau EDF qui est opéré au pire moment pour le réseau.
- Les PAC dites géothermiques (si fonctionnent en fait sur un pseudo capteur solaire à haute inertie) ont des rendements lamentables en période froide (source extérieure basse et émission à haute température) et ne sont pas relayées. D’où un appel de puissance élevé, là aussi lorsque c’est le moins souhaitable.
- Les fournisseurs d’électricité ne proposent plus pour les nouveaux abonnés de tarif type Tempo ou EJP, il n’y a donc plus d’incitation financière à délester en période de forte consommation. Les nouveaux compteurs sont pourtant adapté à cette tarification variable.
- Les incitations financières ne concernent plus les PAC Air extérieur. Hors, ce sont les seules machines susceptibles de délester le réseau EDF en conditions climatiques extrêmes pusqu’elles sont inopérantes en dessous de 0°C, et que nombre d’entre-elles sont sur des installation en relève d’énergies thermique.
- Certaines régions continuent de refuser une production locale, même en énergies renouvelable (cf le lobby anti-éolienne), ce qui accroît le déséquilibre du réseau.

En conclusion : tout est fait pour inciter à consommer au maximum, même lorsque ce n’est pas souhaitable en regard des moyens de production.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
17

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS