Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » L’après-Kyoto s’ouvre à Bangkok
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’après-Kyoto s’ouvre à Bangkok

Suite à la conférence de Bali en décembre 2007, le nouveau cycle de négociations sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) s’est ouvert à Bangkok ce lundi. Cette réunion n’est que la première étape d’une série qui doit à terme mettre sur pied, avant fin 2009, la suite du protocole de Kyoto qui expire fin 2012.

Du fait du blocage des Etats-Unis, le texte adopté à Bali ne mentionne aucun objectif chiffré de réduction de GES et toute la difficulté des négociations qui s’ouvrent sera de définir pour chaque pays des objectifs précis et contraignants de réduction.

Les tensions risquent d’être encore très fortes entre d’un côté les Etats-Unis qui demandent un engagement et des efforts de la part des pays émergents, et d’un autre côté les pays émergents qui ne souhaitent pas voir leur développement entravé par des contraintes liées au climat. La position de la Chine a d’ailleurs été très clairement énoncée le 4 juin 2007 à Pékin par Ma Kai, le ministre chinois chargé de la commission d’Etat pour le développement et la réforme : « Il faut admettre un fait irréfutable : d’un point de vue historique, en s’industrialisant, en se modernisant, les pays développés ont émis, sans contrainte, abondamment, des gaz à effet de serre en général et du CO2 en particulier. La responsabilité de ces pays dans les changements climatiques est donc irrécusable, ce qui veut dire que c’est pour eux un devoir d’aider les pays en développement à y faire face sur le plan financier et technologique ».

Cette première semaine de négociations permettra peut-être de voir si les esprits ont quelque peu évolué depuis l’année dernière.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 31 mars 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
24

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS