Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » L’après–Kyoto n’est pas gagné
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  2. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. L’argent colloïdal
  5. Fruits et légumes : gare aux pesticides !


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’après–Kyoto n’est pas gagné

Lors du séminaire sur la lutte contre le changement climatique et l’application du protocole de Kyoto, qui s’est tenu en Allemagne, lundi et mardi, aucune avancée n’a été enregistrée sur l’après-Kyoto. Parallèlement à ces discussions, les Américains sont restés hostiles à toute limitation de leurs émissions de gaz à effet de serre, actuellement ou en 2012 après Kyoto. Quant à la Chine, l’Inde et le Brésil, autres gros émetteurs de gaz à effet de serre, ils ont annoncé qu’ils quitteraient la table des négociations si les Américains se retiraient.

Bref l’ambiance était plutôt morose et l’Europe, qui porte à ’bout de bras’ ce protocole, aura des difficultés à parvenir à l’adoption d’une feuille de route pour définir l’après-Kyoto, lors de la prochaine conférence sur le climat prévue en décembre.

Toutefois, cette réunion aura permis d’enregistrer quelques évolutions positives, à commencer par la prise de conscience d’entreprises et de maires américains qui déclarent vouloir, face à l’opposition de l’administration Bush, contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre des USA.

De même, l’Australie, jusqu’à présent opposée à tout accord, s’est dite ‘…intéressée par la mise au point de solutions sur le long terme concernant le changement climatique’. Enfin, la Chine et le Brésil reconnaissent, malgré tout, la nécessité d’agir et demandent des transferts de technologies ‘propres’ pour les y aider.

Parmi les signataires du protocole, l’Espagne, la Grèce, l’Irlande et le Portugal, qui ont déjà dépassé les objectifs qui leur étaient assignés, apparaissent comme les bons élèves de la classe.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 mai 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS