Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Guyane : un cinquième de la biodiversité végétale disparu en 10 ans
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Guyane : un cinquième de la biodiversité végétale disparu en 10 ans

Issus des laboratoires du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) et du CNRS (1), des scientifiques ont comparé les résultats de deux missions de recensement de la biodiversité végétale en Guyane effectués à 10 ans d’intervalle. Réalisés respectivement en 1995 et en 2005, ces inventaires successifs ont porté sur l’ensemble des espèces végétales observées à la frange de la forêt pluviale guyanaise, sur les pentes de l’Inselberg des Nouragues, où est basée une station de recherches du CNRS.

Or, le comparatif ne révèle rien d’encourageant. En effet, en l’espace de 10 ans, un cinquième de la biodiversité végétale n’a pas été renouvelé, d’où une chute du nombre d’espèces végétales. Les stades juvéniles des arbres et arbustes comptent parmi les plus touchés, avec un quart des individus non renouvelés. Sur la surface étudiée, la moitié des espèces rares a ainsi disparu en dix ans, les espèces communes étant peu, voire pas, affectées.

La « cause probable » de ce phénomène serait le réchauffement climatique, lequel s’est traduit en Guyane par une hausse de 2 °C en 50 ans. En outre, la recrudescence d’années très sèches entrave le renouvellement normal des populations végétales. Et si les espèces rares sont les plus menacées, il semble que tous les types de végétaux soient concernés par cette disparition progressive. D’après les chercheurs, ce constat laisse « supposer qu’il s’agit d’une crise écologique majeure, liée au réchauffement global actuel, s’ajoutant ainsi aux effets directs de la déforestation ».

Publiées dans le numéro d’octobre 2009 du journal « Global Change Biology », les conclusions de l’étude ont été communiquées à l’ensemble de la communauté scientifique, lors du congrès forestier tenu dans la capitale argentine, Buenos Aires, du 18 au 23 octobre.

Cécile Cassier
1- Centre National de la Recherche Scientifique.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 novembre 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS