Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Fonte des glaces : la mer monte !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Fonte des glaces : la mer monte !

De très récentes observations, réalisées grâce au satellite Jason-1, ont permis de conclure que la fonte accélérée des glaces continentales serait responsable, pour ces dernières années, de la hausse du niveau moyen des mers. Ces nouveaux résultats du CNRS révisent les données du GIEC qui, en 2007, annonçait que la montée des océans sur la période 1993-2003 était principalement liée à la dilatation des eaux qui se réchauffent.

Photo ci-contre – Un flotteur Argo

Sur cette décennie, le niveau global des océans est monté au rythme moyen de 3 mm/an. Les mesures acquises indiquent que cette montée était principalement liée à l’augmentation du volume de l’eau provoquée par une élévation de température. Mais les observations réalisées depuis 2003, à l’aide des bouées Argo et des mesures spatiales par les satellites Topex/Poséidon et Jason-1, montrent que le phénomène de dilatation est aujourd’hui nettement moins important. Or la mer monte toujours.

Depuis 2003, la fonte des glaciers a apporté une conséquente masse d’eau, équivalent à une hausse de 1,9 mm/an. La fonte des calottes polaires, en Antarctique et au Groënland, s’est nettement accélérée et contribue aujourd’hui pour 1 mm/an à l’augmentation du niveau des mers (2 fois plus qu’au cours de la décennie précédente). Pour les glaciers de montagne, les estimations sont également à la hausse, avec une contribution de 1,1 mm/an.

En conséquence, si la dilatation, ralentie ces dernières années, venait à retrouver son niveau des années quatre-vingt-dix, une hausse de 4 mm/an serait envisageable.

Les positions les plus pessimistes qui estiment à 150 millions le nombre de réfugiés climatiques d’ici 2020 vont peut-être devoir revoir leurs chiffres.

Elisabeth Leciak
Photo © DR

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
benge
20 novembre 2008 - 0 h 00 min

J’estime que, comme la plupart des médias et autres sources d’informations, celles qui sont révélées dans cet article sont erronées. Une preuve de ce mensonge ??? 4 mm (1 an) multipliés par 20 (années), cela donnerait 8 petits centimètres!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Arrêtez de nous « bassiner » avec ces mensonges. Les 150 millions (que vous dites) et tous les morts (véritables) qui découleront de ces catastrophes humanitaires ne vous pardonneraient(ront) pas cela. Et beaucoup plus vite que vous le dites !!!!!!!!! Sortez un glaçon de votre congélateur, et placez-le dans un verre d’eau du robinet. Les 5 premières minutes, presque rien ne passe, et, tout à coup, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, plus de glaçon !!!!!!!!!! La même chose va se passer avec nos pôles nord et sud, et là, bonjour les dégâts !!!!!!!!!!! Mais nos chers dirigeants et ces mecs riches à milliards se moquent complètement de toute cette misère qui s’ajoutera à celle de la faim (qui pourtant, pourrait être annihilée en quelques années). Quel triste monde. Une si belle belle planète, détruite en 2 siècles par l’avidité et l’égoïsme de l’homme.

benge


Pascal
21 novembre 2008 - 0 h 00 min

Comme la plupart des articles que publient les médias sur ce thème, celui-ci n’est hélas pas erroné. Visiblement vous faites un amalgame entre banquise, calotte polaire et glacier de montagne. Or de ces 3 catégories, seule la banquise correspond à l’exemple du glaçon et donc n’alimente pas la hausse du niveau des océans. A l’inverse, les calottes polaires de l’Antarctique et du Groënland reposent sur des terres émergées, leur fonte alimentant alors la hausse des mers.
En conséquence, à la vitesse à laquelle fondent ces glaces, il y a lieu de s’alarmer…

Pascal Farcy


jeandb
23 novembre 2008 - 0 h 00 min

Il faut arreter de nous faire de l’information a sens unique et oriente .
On nous cache l’effet de l’assechement des continents car les interets de marchands d’eau et d’energies ne veulent pas que ce probleme soit mis sur la table des symposiums du global warming.
La modification du cycle de l’eau reduit l’infiltration de l’eau dans le sol et reduit les reserves d’eau souterraine par pompages.
Ce phenomene , non seulement est aussi responsable de la montee des oceans mais il deregle le climat . Pourtant on ne nous parle que des emissions de co2.

Quand est-ce que les medias cesseront de ne dirent que des mensonges?


JeanPhir
23 novembre 2008 - 0 h 00 min

Non Pascal, si l’exemple du glaçon placé dans l’eau est bien un mauvais exemple, ce que veut dire Benge c’est que la vitesse de fonte de la glace naturelle pourrait être comme celle du glaçon placé dans le verre : d’abord lente puis très rapide. Les mesures actuelles seraient donc très faibles à celles qui s’annoncent…
En fait, la glace naturelle à l’échelle de centaines de mètre d’épaisseur ne se comporte pas comme un petit glaçon qui se réchauffe aussi à coeur et va fondre d’un coup dès qu’il aura atteint 0° C. Cette glace est son propre isolant, elle absorbe plus ou moins d’énergie lumineuse, l’eau de fonte est plus ou moins facilement évacuée, etc. Bref de nombreux facteurs interviennent, complexifient les recherches, ce qui facilite d’ailleurs les attaques des détracteurs, sans pour autant leur donner raison…
Donc non, cela ne va pas fondre d’un coup, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’à-coups ni d’accélération… Il serait intéressant de savoir s’il y a une augmentation sensible de la température au cœur de la glace…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
52

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS